gorkaalaia
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 août 2015

14 400 euros l'entartage

gorkaalaia
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bonjour,

Je vous fais suivre cet appel de Mikel après l'amende de 14 400 euros infligée à l'un des auteurs de l'entartage.

Je profite de cet envoi pour restifier une info: G Savary ne sera pas le responsable de campagne d'Alain Rousset.

Bonjour! Comment allez vous?

Je vous envois cette dernière info suite a l 'entartage antiTGV de la (aujourd'huy ex) présidente navarraise Yolanda Barcina. Il est arrivé que: au procés il y a plus d' un an, les trois entarteurs etaient condamnés a deux années de prison et des amendes de 900 euros chacun; tandis que moi j' etait condamné comme "complice"  a une peine de une année de prison et 300 euros. Nous croyons alors que une fois payées les amendes, l' affaire etait terminée puisque les avocats nous avaient assurés que aucun de nous ne comptaient avec des antécedants pénals "computables"; et donc, avec des peines de deux ans, personnes n' allaient avoir a aller en prison. Apres les recours, la sentences définitive est venue; et au mement de payer les amendes, il est arriver que le tribunal a communiquer a un des entarteurs (Julio Villanueva) que dans son cas, il avait des antécedants computables (suite a des actions de désobéissance menées aussi bien contre le TGV comme contre le barrage de Itoiz en Navarre, une longue et dure lutte..). Dans son cas, le tribunal s'est donc opposé a la concession de la liberté, puisque ayant des antécedants computables et une peine de 2 ans... Dans une pareille situation,  la voie narmale est celle de l' emprisonnement. Toutefois, apres un nouveau recour des avocats, le tribunal a accepté d' appliquer dans ce cas un article d' usage exceptionnel qui permet --même avec des antécedants computables y une peine de deux ans-- de rempacer l' emprisonnement par un péage d'une amende. Le tribunal a voulu ainsi éviter l' emprisonnement d' un entarteur ("une patate chaude"...). Cette amende a été fixée pour Julio pour une quantité de 10 euros par jour durant quatre annés (durée double de la peine de prison): ce qui fait la somme de 14.400 euros!!

Le collectif a décidé de payer au lieu de que Julio ai a vivre en clandestinité ou ce faire chopper... car nous ne serions pas en bonne dispostion pour affronter une situation comme celle la.

Je t'envois le communiqué publié par le mouvement de désobéissance au TGV Mugitu! sur cette affaire, en langue basque et en espagnol. Nous indiquons aussi une compte de banque ou les gens peuvent versé un soutien solidaire.

On vous remercierai de diffuser cette dénonciation du "plus cher entartage de l' histoire"  et cer appel a la solidarité.

Salut et a la prochaine! 

Mikel (du Pays basque Sud)

From: Mugitu AHT <mugituaht@gmail.com>
Subject: AHT: Tartakadak: 14400€ kartzela saihesteko / TAV: Exigen 14400€ a un tartalari para evitar prisión

EL TARTAZO MÁS CARO DE LA HISTORIA!!
AUDIENCIA NACIONAL EXIGE PAGO DE MULTA MILLONARIA (14.400€) A UN TARTALARI ANTI TAV PARA EVITAR INGRESO EN PRISION
Ver noticia en el blog de Mugitu

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet
Journal
Fabien Roussel : le Rouge qui fâche
Le candidat du PCF à la présidentielle a réussi à gagner en notoriété en enfourchant les thématiques de droite. Mais au sein de ses troupes, certains jugent que l’idéal communiste a déserté la campagne.
par Pauline Graulle
Journal
Aux jeunes travailleurs, la patrie peu reconnaissante
Dans la droite ligne de 40 ans de politiques d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le gouvernement Macron s’est attelé à réduire « le coût du travail » des jeunes à néant. Selon nos invités, Florence Ihaddadene, maîtresse de conférences en sociologie, et Julien Vermignon, membre du Forum français de la jeunesse, cette politique aide davantage les employeurs que les jeunes travailleurs et travailleuses.
par Khedidja Zerouali
Journal
Le socialiste portugais Antonio Costa rêve de majorité absolue
Les législatives anticipées se dérouleront le 30 janvier sur fond d’explosion des cas d’Omicron. L’abstention pourrait grimper. Le premier ministre espère parvenir à gouverner sans l’appui de ses anciens alliés de gauche, mais le pari semble difficile.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener