gouxjf
Economiste
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mai 2020

La BCE n’a pas qu’un mandat unique

La BCE se défend mal face aux tenants de l’orthodoxie monétaire et à la cour constitutionnelle allemande

gouxjf
Economiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans un communiqué de presse daté du 5 mai 2020, la Banque centrale européenne (BCE), en réponse à l’arrêt de la Cour constitutionnelle fédérale allemande qui remet en cause sa politique d’achats d’actifs publics, indique qu’elle « prend note de la décision de la Cour constitutionnelle fédérale allemande et demeure pleinement attachée à l’accomplissement de sa mission ». En cause, le PSPP (Public Sector Purchase Program) mis en place en 2014 par Mario Draghi. Pourrait être également menacé, malgré les affirmations contraires, le PEPP (Pandemic Emergency Purchase Program). Une arme essentielle pour la sortie de crise.

Elle précise que « le conseil des gouverneurs reste pleinement engagé à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires, dans le cadre de son mandat, pour garantir que l’inflation atteigne un niveau conforme à son objectif de moyen terme … » et plus loin évoque « son objectif de maintien de la stabilité des prix ». A l’évidence, la BCE en reste à la conception étroite de sa mission et de ses objectifs tels que définis par J.C. Trichet lorsqu’il était président de l’institution.

Une telle conception ne résiste pas à la lecture attentive des statuts de la Banque centrale européenne. Les objectifs sont définis par l’article 127 du traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE). Cet article stipule que « l’objectif principal du Système européen de banques centrales, ci-après dénommé SEBC, est de maintenir la stabilité des prix. Sans préjudice à l’objectif de stabilité des prix, le SEBC apporte son soutien aux politiques économiques générales dans l’Union, en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de l’Union, tels que définis à l’article 3 du traité sur l’Union européenne … ». Et cet article 3 précise que « l’Union œuvre pour le développement durable de l’Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social, et un niveau élevé de protection et d’amélioration de la qualité de l’environnement… ».

Nul besoin d’être expert dans la lecture des traités internationaux pour en déduire que la BCE – organisme principal du SEBC – a deux objectifs hiérarchisés. S’il y a un « objectif principal », il y a forcément un objectif secondaire. Il s’agit donc d’un mandat dual hiérarchique et non d’un mandat unique comme on le croit souvent. L’objectif principal est la stabilité des prix, l’objectif secondaire est le soutien aux politiques économiques générales dans l’Union européenne et par définition, selon l’article 3 précité : la croissance, le plein emploi et la protection sociale. La BCE ne fait rien d’autre, surtout en ce moment.

Inutile de chercher ailleurs la justification de l’action de la BCE en matière d’achats de titres publics et de soutien à l’activité économique. Nul besoin d’évoquer la volonté d’atteindre un objectif d’inflation encore éloigné, ce que réfute la Cour constitutionnelle allemande qui juge cette action « disproportionnée par rapport aux effets économiques et budgétaires qui en découlent ». Il suffit d’appliquer le traité (TFUE)… qui s’impose à tous les Etats de l’Union et à la cour constitutionnelle allemande.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois