Au revoir Médiapart

J'ai de la peine à le dire, mais ce journal en ligne auquel je suis abonné depuis la première heure, ne correspond plus à ce que j'attends.

C'est très simple: il y a quelques semaines, la rédaction s'interrogeait sur leur complaisance à l'égard des gilets jaunes.

J'ai cru qu'il y avait une prise de conscience... mais non. Pire : Médiapart a choisi un camp, remettant en cause son indépendance.

Il suffit de regarder les unes... Complaisance quasi-complète : plus le recul auquel j'étais habitué et surtout pas de plus-value par rapport à un article lambda  de Facebook ou de BFM (entendu qu'on repère assez vite, quand on n'est pas trop idiot, ce qui relève du fake news).

J'ajoute à cela le négativisme de tous les articles qui fait que je n'ai plus envie de les lire: "tout est pourri en France... tout est à charge contre Macron... contre le gouvernement... "  Quand ils parlent du débat national, c'est pour dire que ce n'est qu'une manipulation, faisant fi des milliers de citoyens qui s'y rendent de bonne foi et de bonne volonté. 

C'est très bien comme ça ! Je ne vais plus lire vos articles anxiogènes ! Déprimez si vous voulez... mais sans moi !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.