Pour Christiane tapez 1…

La supplique à Taubira, au-delà de l’invocation et du symbole…pour faire quoi?

 C’est sans grande surprise que je vois certains de mes amis s’enthousiasmer autour de l’appel à la candidature de Christiane Taubira.
Je l’adore. Charismatique, brillante,drôle, femme, noire, …elle a tout pour cristalliser les espoirs de la gauche universaliste en symbole du rassemblement populaire et humaniste.
Et c’est bien le problème, car c’est exactement ce qui est en train de se passer.
Des espoirs, des symboles, des fantasmes, projetés sans recul aucun sur son parcour et ses orientations politiques. La femme plutôt que le programme, la figure du monarque plutôt que le projet de société, le changement de devanture plutôt que le changement de propriétaire.

Je vous le dis avec toute la bienveillance du monde, mais, mes amis, cela a quelque chose de désespérant.

Parce que la dernière fois que des gens ont élu un président parce qu’il était jeune et beau et libéral sur les questions sociétales avec des promesses d’amour plein les yeux….c’était y’a pas si longtemps, et j’ai pas l’impression que ça aie très bien tourné pour les libertés publiques, la réduction des inégalités, la fin de la prédation capitaliste, le recul des obscurantismes et des discriminations.

Tant que nous serons ainsi, en quête du plus sympa, du plus séduisant, en fantasmant que dans un monde ultra-violent qui se polarise et se tend les choses vont changer en douceur par la magie de la personnalité et de la douce voix caressante de l’icône, et non par un projet collectif et programmatique concret de transformation radicale de la société…nos passions monarchiques continueront à faire de nous un peuple soumis, immobile, tiraillé entre des velléités révolutionnaires et des énamourements messianiques stériles et….pervers, en réalité.

« Je l’aime, je l’aime pas, oui mais son caractère, vraiment, son caractère je peux pas, oui mais j’adore son style, quelle classe, non perso, j’ai pas confiance, j’aime pas sa tête, et puis son ego, ho lalala son ego, insupportable! Oui mais quel charisme!! Ah oui c’est vrai, ça aurait de la gueule! »…

En est-on vraiment réduit à ça? A considérer des présidentiables comme des candidats de télé réalité?

Je ne sais pas si je voterai pour elle si elle se présente, mais je ne vois pas en quoi un processus plébiscitaire se résumant à une ode à la reine, son sourire et ses habits neufs pourrait conduire à la reprise du pouvoir par le peuple.

Pour Christiane tapez 1, pour le programme….changez de chaine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.