Grogre le petit ogre
Artiste
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2020

Pour Christiane tapez 1…

La supplique à Taubira, au-delà de l’invocation et du symbole…pour faire quoi?

Grogre le petit ogre
Artiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 C’est sans grande surprise que je vois certains de mes amis s’enthousiasmer autour de l’appel à la candidature de Christiane Taubira.
Je l’adore. Charismatique, brillante,drôle, femme, noire, …elle a tout pour cristalliser les espoirs de la gauche universaliste en symbole du rassemblement populaire et humaniste.
Et c’est bien le problème, car c’est exactement ce qui est en train de se passer.
Des espoirs, des symboles, des fantasmes, projetés sans recul aucun sur son parcour et ses orientations politiques. La femme plutôt que le programme, la figure du monarque plutôt que le projet de société, le changement de devanture plutôt que le changement de propriétaire.

Je vous le dis avec toute la bienveillance du monde, mais, mes amis, cela a quelque chose de désespérant.

Parce que la dernière fois que des gens ont élu un président parce qu’il était jeune et beau et libéral sur les questions sociétales avec des promesses d’amour plein les yeux….c’était y’a pas si longtemps, et j’ai pas l’impression que ça aie très bien tourné pour les libertés publiques, la réduction des inégalités, la fin de la prédation capitaliste, le recul des obscurantismes et des discriminations.

Tant que nous serons ainsi, en quête du plus sympa, du plus séduisant, en fantasmant que dans un monde ultra-violent qui se polarise et se tend les choses vont changer en douceur par la magie de la personnalité et de la douce voix caressante de l’icône, et non par un projet collectif et programmatique concret de transformation radicale de la société…nos passions monarchiques continueront à faire de nous un peuple soumis, immobile, tiraillé entre des velléités révolutionnaires et des énamourements messianiques stériles et….pervers, en réalité.

« Je l’aime, je l’aime pas, oui mais son caractère, vraiment, son caractère je peux pas, oui mais j’adore son style, quelle classe, non perso, j’ai pas confiance, j’aime pas sa tête, et puis son ego, ho lalala son ego, insupportable! Oui mais quel charisme!! Ah oui c’est vrai, ça aurait de la gueule! »…

En est-on vraiment réduit à ça? A considérer des présidentiables comme des candidats de télé réalité?

Je ne sais pas si je voterai pour elle si elle se présente, mais je ne vois pas en quoi un processus plébiscitaire se résumant à une ode à la reine, son sourire et ses habits neufs pourrait conduire à la reprise du pouvoir par le peuple.

Pour Christiane tapez 1, pour le programme….changez de chaine.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS