Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

2036 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juil. 2015

Le Blanc est raciste

Mais on n’a pas le droit de le dire. Le Blanc est raciste de naissance, parce qu’il est Blanc et qu’on lui a dit, depuis la nuit des temps, qu’il est le meilleur, le plus civilisé, le plus tout.

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais on n’a pas le droit de le dire. Le Blanc est raciste de naissance, parce qu’il est Blanc et qu’on lui a dit, depuis la nuit des temps, qu’il est le meilleur, le plus civilisé, le plus tout. Le Blanc ou la Blanche doit apprendre à ne pas être raciste, à ne pas se sentir supérieur aux autres. Pour certains, ça va très vite. Il suffit que le Blanc ouvre les yeux et le cœur, qu’il te regarde vivre, qu’il regarde vivre tous ceux qui ne sont pas Blancs comme lui, pour comprendre que c’est faux, que les Blancs ne sont pas mieux que les autres, qu’ils sont pareils. Il n’y a que l’emballage qui change, la carcasse, l’aspect extérieur. A l’intérieur, les hommes sont faits pareils. Il y a des cons partout et des gens géniaux partout. Des gentils, des méchants. Et même certains jour ils sont cons et méchants et d’autres jours, pas cons et pas méchants. Je sais, ça se discute… Et ce n ‘est pas le sujet… Ce qui est sûr, c’est qu’il y a surtout, partout, simplement des gens, des hommes et des femmes et des enfants. Chez les Blancs comme chez les autres.

Si tu dis au Blanc raciste qu’il est raciste, il se sentira agressé et il le deviendra encore plus et s’il est raciste ce sera de ta faute. Tout est toujours de ta faute, ça tu l’as compris depuis longtemps.  Toi tu es français, comme lui. Quand il te dit : « rentre chez toi », ou « tu es en France ici »  ou encore « tu dois t’intégrer » tu auras beau lui expliquer que toi tu es né ici, tu es français depuis toujours, il te dira qu’avec la tête que tu as, tu dois faire un effort pour passer inaperçu au lieu de te faire remarquer en t’habillant n’importe comment, hein. Lui est français, français de souche. Ceux qui sont comme toi, sont forcément arrivés après et ne peuvent pas être français comme lui.

Quand un Blanc raciste te dit de t’intégrer, il veut dire que tu dois devenir … Blanc.

Toi tu sais que ce n’est pas possible, lui aussi le sait. Alors tu comprends, avec raison, que le Blanc raciste ne veut tout simplement pas de toi dans ce qu’il considère comme son pays. Alors tu décides de vivre comme tu as envie, parce qu’à l’école française on t’a appris que tu es libre et que tu as les mêmes droits que tous les autres. Et au passage tu peux lui rappeler que le premier article de la Constitution française dit ceci :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

C’est écrit en toutes lettre dans. Il n’y a rien à ajouter.

A voir ou à revoir sur ARTE « Trop noire pour être française »

A lire ou à relire "Moi, Mustapha Kessous, journaliste au "Monde" et victime du racisme"

Lire aussi : « Pour beaucoup, l'islamophobie est devenu un racisme acceptable » Extrait : « Aujourd’hui, même si vous êtes une jeune fille française, élevée en France et dans certains lieux, certains métiers vont vous être interdits. C’est une forme d’altérisation religieuse, où l’on va considérer que les discours ou les comportements d’un individu sont déterminés par son appartenance religieuse. Ce sont aussi des discours hostiles aux musulmans en tant que groupe. Avec, derrière, la question de la légitimité de leur présence sur le territoire. C’est la même question qui se posait pour les Juifs. Les discours antisémites du XIXème et XXème avaient pour enjeu la légitimité de leur présence sur le territoire. Il y a une logique analogue pour les musulmans qui sont également considérés comme étrangers."

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige