Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

2068 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juil. 2015

Le Blanc est raciste

Mais on n’a pas le droit de le dire. Le Blanc est raciste de naissance, parce qu’il est Blanc et qu’on lui a dit, depuis la nuit des temps, qu’il est le meilleur, le plus civilisé, le plus tout.

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais on n’a pas le droit de le dire. Le Blanc est raciste de naissance, parce qu’il est Blanc et qu’on lui a dit, depuis la nuit des temps, qu’il est le meilleur, le plus civilisé, le plus tout. Le Blanc ou la Blanche doit apprendre à ne pas être raciste, à ne pas se sentir supérieur aux autres. Pour certains, ça va très vite. Il suffit que le Blanc ouvre les yeux et le cœur, qu’il te regarde vivre, qu’il regarde vivre tous ceux qui ne sont pas Blancs comme lui, pour comprendre que c’est faux, que les Blancs ne sont pas mieux que les autres, qu’ils sont pareils. Il n’y a que l’emballage qui change, la carcasse, l’aspect extérieur. A l’intérieur, les hommes sont faits pareils. Il y a des cons partout et des gens géniaux partout. Des gentils, des méchants. Et même certains jour ils sont cons et méchants et d’autres jours, pas cons et pas méchants. Je sais, ça se discute… Et ce n ‘est pas le sujet… Ce qui est sûr, c’est qu’il y a surtout, partout, simplement des gens, des hommes et des femmes et des enfants. Chez les Blancs comme chez les autres.

Si tu dis au Blanc raciste qu’il est raciste, il se sentira agressé et il le deviendra encore plus et s’il est raciste ce sera de ta faute. Tout est toujours de ta faute, ça tu l’as compris depuis longtemps.  Toi tu es français, comme lui. Quand il te dit : « rentre chez toi », ou « tu es en France ici »  ou encore « tu dois t’intégrer » tu auras beau lui expliquer que toi tu es né ici, tu es français depuis toujours, il te dira qu’avec la tête que tu as, tu dois faire un effort pour passer inaperçu au lieu de te faire remarquer en t’habillant n’importe comment, hein. Lui est français, français de souche. Ceux qui sont comme toi, sont forcément arrivés après et ne peuvent pas être français comme lui.

Quand un Blanc raciste te dit de t’intégrer, il veut dire que tu dois devenir … Blanc.

Toi tu sais que ce n’est pas possible, lui aussi le sait. Alors tu comprends, avec raison, que le Blanc raciste ne veut tout simplement pas de toi dans ce qu’il considère comme son pays. Alors tu décides de vivre comme tu as envie, parce qu’à l’école française on t’a appris que tu es libre et que tu as les mêmes droits que tous les autres. Et au passage tu peux lui rappeler que le premier article de la Constitution française dit ceci :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

C’est écrit en toutes lettre dans. Il n’y a rien à ajouter.

A voir ou à revoir sur ARTE « Trop noire pour être française »

A lire ou à relire "Moi, Mustapha Kessous, journaliste au "Monde" et victime du racisme"

Lire aussi : « Pour beaucoup, l'islamophobie est devenu un racisme acceptable » Extrait : « Aujourd’hui, même si vous êtes une jeune fille française, élevée en France et dans certains lieux, certains métiers vont vous être interdits. C’est une forme d’altérisation religieuse, où l’on va considérer que les discours ou les comportements d’un individu sont déterminés par son appartenance religieuse. Ce sont aussi des discours hostiles aux musulmans en tant que groupe. Avec, derrière, la question de la légitimité de leur présence sur le territoire. C’est la même question qui se posait pour les Juifs. Les discours antisémites du XIXème et XXème avaient pour enjeu la légitimité de leur présence sur le territoire. Il y a une logique analogue pour les musulmans qui sont également considérés comme étrangers."

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
L’État a fait un cadeau insensé à Bolloré
L’État acquiert pour 31 millions d’euros les installations de l’oléoduc Donges-Metz qu’il devait récupérer gratuitement au terme de la concession octroyée au groupe Bolloré pendant vingt-sept ans. Pendant cette période, ce dernier s’est servi plus de 167 millions d’euros de dividendes.
par Laurent Mauduit
Journal
Raoul Peck, invité exceptionnel d’« À l’air libre »
Le réalisateur vient présenter sa nouvelle série documentaire, « Exterminez toutes ces brutes », diffusée jusqu'au 31 mai sur le site d’Arte. 
par à l’air libre
Journal — Gauche(s)
La gauche Taubira existe-t-elle ?
Encensée pour sa puissance d’incarnation par les uns, raillée pour son absence de projet par les autres, Christiane Taubira compte sur l’élan de la Primaire populaire, qui s’achève le 30 janvier. Mais sur le fond, il reste difficile de savoir à qui exactement parle cette candidature.
par Mathieu Dejean
Journal — Politique
Le député Peltier mobilise son équipe parlementaire pour le meeting d’Éric Zemmour
Visé par une enquête judiciaire pour son utilisation de fonds publics liés à ses mandats d’élu, Guillaume Peltier, porte-parole d’Éric Zemmour, continue à mélanger les genres : c’est l’une de ses assistantes parlementaires qui a cherché et visité la salle où le candidat d’extrême droite doit s’adresser vendredi au « monde rural ».
par Sarah Brethes

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss