«Corruption», par Antoine Peillon

«Jamais depuis la libération a France n’a été à ce point corrompue», dit Antoine Peillon.Question : « Mais la corruption est aussi importante, quel que soit le gouvernement, de gauche ou de droite, Hollande ou Sarkozy ? »

«Jamais depuis la libération a France n’a été à ce point corrompue», dit Antoine Peillon.
Question : « Mais la corruption est aussi importante, quel que soit le gouvernement, de gauche ou de droite, Hollande ou Sarkozy ? »

Réponse : « Non, non. Il y a des nuances très importantes à faire. Il me semble, d’après les enquêtes que je connais, y compris les miennes, que, s’il y encore bien entendu de la corruption dans notre pays, elle est d’un ordre moins gangstérisé, voire moins criminalisé que la corruption politique d’il y a deux, trois ans, et les années précédentes. (L’affaire Cahuzac n’était pas du même ordre que certaines  autres affaires : Kadhafi, et d’autres concernant des marchandages d’armes…)".

Question : "Vous dites que tout le monde est impliqué, magistrats, journalistes…

Ca ne veut pas forcément dire que les journalistes ou les journaux sont corrompus, mais par des intérêts, qui sont ceux d’être favorisés ou d’être bien financés par certaines puissances financières privées, voire par l’Etat, font que beaucoup de choses ne sont pas révélées".

Regarder l’interview sur RTS.ch

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.