Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

2320 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 juin 2018

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Remettre le monde à l‘endroit

Va-t-on laisser dire que c’est grâce à l’extrême droite que l’Europe se réveille ? L’extrême droite servirait donc à quelque chose d’autre qu’à faire peur ?

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© SOS MedFrance

Depuis que le chef italien d’extrême droite a décidé de ne pas accueillir l’Aquarius, cette question me hante. Si on trouve une solution, certains, notamment ceux d’extrême droite vont dire que c’est grâce leur représentant. Qu’on puisse trouver une once de positif à l’action d’un tel individu me révulse. Il faut bien se rendre à l’évidence, c’est le cas, si l’Europe se décide enfin à se comporter de manière adulte, donc digne et humaine envers tous ceux qui prennent le risque de mourir pour sauver leur vie.

Deux autres bateaux de sauvetage sont en rade, on n’en parle guère. Il y en aura d’autres, beaucoup d’autres, n’en déplaise à tous ceux qui ne veulent pas faire de place à ceux qui fuient l’enfer. L'Aquarius arrive en Espagne ce matin. On nous dit que les Espagnols ouvrent grandes leurs portes. On pourrait rappeler aussi qu’ils ont mis le temps pour le faire même si en Europe ils ne sont pas les derniers. Ici aussi et partout en Europe, ils sont nombreux à ouvrir leurs portes et le plus souvent en silence. Ils ne font rien d‘autre que ce qu’ils jugent normal. En 2015 et en 2016, ce sont les Allemands qui ont été le plus accueillants et en Europe il y a des pays qui n’accueillent personne.

Ce n’est pas l’extrême droite qui doit dicter sa loi, ni ici ni nulle part.

L’extrême droite est une calamité et n’a rien de positif. Il n’y a rien à attendre d’un président ou d’un gouvernement d’extrême droite. Rien. Et ça il faut le dire et le répéter. Ce n’est pas l’extrême droite qui doit dicter sa loi, ni ici ni nulle part. Ce sont les démocrates qui doivent prendre leur responsabilité, toujours pour éviter qu’on en vienne à se poser ce genre de questions. Hier le président français a twitté que sa Brigitte et lui nous ouvrent les portes pour la fête de la musique à l’Elysée. Nous sommes chez nous chez lui, et lui est locataire, pour un temps parce que nous sommes un certain nombre à l’avoir décidé.   

Alors comme l’a dit à l’Europe un journaliste l’autre jour, nous aussi on a le droit de demander au Président de la République « On vous paie pourquoi ? » 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER