Guillaume Corpard
Conférencier, auteur, musicien, réalisateur
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 déc. 2020

Lou, P'tit Cœur et Bulle le chien : pourquoi ce livre ?

En novembre dernier, j'ai eu le bonheur de vous présenter le livre jeunesse : Lou, P'tit Cœur et Bulle le chien : un voyage pour les animaux, les humains et la planète.

Guillaume Corpard
Conférencier, auteur, musicien, réalisateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En novembre dernier, j'ai eu le bonheur de vous présenter le livre jeunesse : Lou, P'tit Cœur et Bulle le chien : un voyage pour les animaux, les humains et la planète. Un travail qui compte car il me semble impératif de proposer des outils pédagogiques pour sensibiliser les enfants aux causes de animaux et de l'environnement. Découvrez ci-dessous mes motivations à proposer ce format unique. Interview des éditions Parhélie. Bonne lecture !

Pourquoi écrire un livre pour enfant et ce livre plus particulièrement ?
Nous vivons actuellement une période charnière, à l’échelle de l’humanité. Ce qui nous arrive sur Terre est très grave, d’une urgence indiscutable, plus personne ne peut le nier. Nous vivons une période d’effondrement systémique, de malaise social et politique, d’instabilité à cause du réchauffement climatique et de nos pollutions qui détruisent le vivant. De plus, il y a une de tentative de contrôle totalitaire de la part de grandes firmes commerciales, qui nous poussent à consommer tant et plus, tout en exploitant les autres éhontément, sans plus aucune raison valable. Tout cela est de la folie. Nous sommes en train de nous suicider, et, plus grave encore, nous préparons un véritable cauchemar pour nos enfants. Ces enfants qui n’ont rien demandé…

J’estime donc que nous avons le devoir, nous les pédagogues, les écrivains, les artistes, les militants, les scientifiques, les philosophes, les leaders spirituels, de nous adresser à la jeunesse dans un double but.

Tout d’abord il faut leur transmettre de l’espoir : leur expliquer qu’il y a encore un grand nombre d’adultes qui croient en l’amour, dans le respect d’autrui et du vivant, dans l’entraide et l’écoute de leurs problèmes. Il faut leur montrer qu’un autre monde est possible, et qu’ils peuvent, avec notre aide bienveillante, compter sur nous pour bâtir une société où leurs intérêts objectifs, ainsi que ceux de la planète et des animaux seront réellement pris en compte. Il faut les rassurer : oui la lumière existe, oui la joie et l’harmonie sont possibles, et c’est ce qu’ils attendent dans leurs petits cœurs.

Pour cela, il n’est pas question ici de montrer les horreurs et de nous apitoyer sur notre sort : je ne voulais pas rendre la situation plus anxiogène qu’elle ne l’est, à travers les pages de ce livre. Nous avons voulu, au contraire, dépeindre un monde idéal, à l’écoute de nos élans les plus généreux et les plus candides. Pourquoi ? Pour donner envie et activer en eux les plus beaux idéaux. Car ne pas avoir d’idéal, c’est ne pas avoir de moteur pour avancer réellement dans l’existence.

Ensuite, je pense qu’il faut rendre les enfants acteurs. C’est leur monde, leur planète, leur vie dont on parle ! « Les adultes sont tellement cons qu’ils nous feront bien une guerre », chantait Jacques Brel. Et bien nous le sommes tellement que nous avons déclaré une guerre au vivant, une guerre à nous-mêmes ! Il est temps de dire aux enfants qu’ils doivent continuer d’intervenir. Non pas pour trouver les solutions, car ils manqueront inévitablement d’expertise, mais pour intervenir dans ce monde d’adultes à côté de la plaque, pour leur dire : « Hé, réveillez-vous, maintenant ça suffit le massacre ! ».

“ Il est urgent, à mes yeux, de m’adresser directement aux enfants : ils seront peut-être moins sourds que les adultes aux idées de l’amour et de la simplicité. ”

J’ai l’habitude de donner des conférences aux adultes de toutes les générations, ainsi que dans les universités ou les lycées. J’ai aussi écrit un livre « Un cri pour la Terre - Animaux, Humains, Planète », destiné aux adultes…
Il est urgent, à mes yeux, de m’adresser directement aux enfants : ils seront peut-être moins sourds que les adultes aux idées de l’amour et de la simplicité à mettre de toute urgence dans nos prises de décisions.
À qui s’adresse ce livre ?
Ce livre est à part : il s’adresse vraiment à tout le monde. Il est bien sûr destiné aux enfants, même aux tout jeunes dont les parents feront une lecture adaptée, et aux 6-10 ans particulièrement. Il s’adresse aussi aux adultes, qui j’espère entameront des dialogues constructifs avec leurs enfants, autour des valeurs et des problématiques développées au fil des pages. J’espère que ce livre réveillera quelques « grandes personnes », qui autoriseront leurs enfants à rêver, à nourrir une quête d’idéal !
D’ailleurs, si ce livre est plébiscité, s’il marche bien dans les écoles et dans les librairies, nous n’hésiterons pas à faire une suite, pour multiplier les aventures de Lou, Ptit Cœur et Bulle le chien.

Au fait... C’est qui Bulle ?
« Bulle le chien », l’un des trois héros du livre, n’est autre que mon propre chien avec qui j’ai vécu des années d’amour incroyables : c’était mon grand ami, qui m’a amené à défendre les animaux. Avec lui, j’ai réellement vécu une amitié inter-espèces. Ce chien était si intelligent et si beau : nous étions en osmose, inséparables. J’ai donc demandé à Phisosohapi, la dessinatrice du livre, de dessiner Bulle exactement comme il était, et cela est très émouvant pour moi. Ce chien était une personne très particulière, je dirais même un ange, qui m’a aidé à faire la connexion entre le monde des humains et celui des animaux. À présent il va aider les enfants à ouvrir leurs petits cœurs en direction des autres, à travers ses aventures dessinées : cela est si touchant pour celles et ceux qui l’ont connu... C’est une façon pour moi de lui rendre hommage, de le remercier. Il continue à faire son travail !

Retrouvez Lou, P'tit Cœur et Bulle le chien en librairie et sur les sites des Éditions Parhélie et de l'association Happy Earth Now.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau