DÉJÀ 15 000 SIGNATURES EN 5 JOURS !!

Pétition adressée au Président de la République pour un référendum qui proposera aux Français une nouvelle constitution basée sur les 10 points clés suivants...

image-petition2

 

1 - Généralisation et régularité du référendum (au minimum 2 fois/an et portant sur toutes les lois de “référence”, telles qu'elles sont définies dans le nouvel article 34, alinéa premier); le vote [en ligne] aux référendums est obligatoire.

2 - Les partis politiques ne gouvernent plus (ni ne font plus les lois); ils enrichissent le débat citoyen en vue d'aider à la formation de la décision citoyenne lors du vote aux référendums. (Oui, les partis politiques actuels disparaîtront probablement, mais de nouveaux naîtront...);

3 - Le parlement, constitué d'une seule chambre (économie: 200 millions €/an!), crée la loi, et il est pour les deux tiers de ses membres, “tiré au sort” (selon la méthode des quotas, de façon à représenter toutes les catégories socio-professionnelles, les genres et les tranches d'âge du corps électoral potentiel; par ailleurs, les Citoyens Délégués [ex-députés ou sénateurs] ne pourront accomplir qu'un seul mandat, et leur fonction, à l'instar des membres du Gouvernement, sera totalement incompatible avec toute autre.);

4 - Tout citoyen peut déposer une demande de loi (sous condition qu'elle soit soutenue par 5% du corps électoral potentiel, ce qui, aujourd'hui correspond à plus ou moins 2,5 millions d'électeurs – seuil qui devrait nous préserver des dérives populistes et en même temps rendre le recours au référendum citoyen réellement possible...);

5 - Il n'est pas d'égalité sans équité (homme/femme, redistribution des richesses...), et il n'est pas de parité sans représentativité (51% de femmes/49% d'hommes au Parlement et au Gouvernement);

6 - Le Gouvernement gouverne (il ne crée plus les lois, il en assure l'exécution), et la police nationale protège la nation (et pas seulement le Gouvernement...);

7 - Le Président de la République (représente tous les Français, donc...) n'est plus élu au suffrage universel direct, mais par le Conseil Citoyen (nos députés et sénateurs actuels regroupés en une seule chambre); son influence sur le Gouvernement est réduite (quand il s'agit de la gouvernance intérieure), et il est révocable.
(Le Président de la République reste le premier personnage de l'État français. Cette nouvelle Constitution, et la vraie démocratie qu'elle porte en elle ne pourront se réaliser sans leur internationalisation [et pas forcément “mondialisation”...]. Les Français, seuls, pourront difficilement accéder à la démocratie réelle. Le rôle du nouveau Président de la République sera de promouvoir, auprès des autres peuples [et non de leurs dirigeants], “l'esprit” de la nouvelle Constitution que le Peuple français se sera donnée!
Le Président de la République conserve ses prérogatives institutionnelles dans quatre domaines régaliens: la transition écologique, la politique étrangère, la défense nationale, et le “gardiennage” des institutions
.);


8 - Droit de vote dès 16 ans (sous réserve de l'obtention d'un “permis” de citoyenneté à l'issue d'une formation gratuite et ouverte à tous) et les mineurs sont présents au Parlement;

9 - L'écocide (crime contre la nature) est [implicitement] reconnu par la Constitution.
(Préambule, alinéa 3, et Article 2 alinéa 4: "... respect des droits de la nature...")  

10 - Fin de l'impunité politique (immunité supprimée, réelle indépendance du Parquet...).

Lire le texte intégral de la nouvelle constitution 

ou

Signer la pétition pour un référendum sur la démocratie participative!

simulation-11800-2

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.