Guillaume HALB
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 avr. 2022

Guillaume HALB
Abonné·e de Mediapart

Pourquoi voter Macron le 24 avril ?

"Sous la bourgeoisie on peut s’organiser, sous le fascisme non "

Guillaume HALB
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jusqu'à lundi soir j'hésitais entre m'abstenir ou voter nul au deuxième tour des présidentielles. M'abstenir pour ne pas cautionner ce système électoral qui veut nous faire choisir entre les deux candidats qu'une majorité de français et françaises rejettent. Prendre un bulletin Macron et le rayer d'un "Blanquer" provoquant ainsi sa nullité mais le politisant plus à mon goût qu’un simple vote blanc.

Et puis un déclic m’a fait changer d’avis grâce au rappel d’une phrase de Krivine : « sous la bourgeoisie on peut s’organiser, sous le fascisme non ». En effet je n’ai pas envie de tester une présidente d’extrême-droite qui disposerai déjà de tout un arsenal législatif lui permettant d’écraser sous un talon de fer toute velléité contestataire (dissolution de l’assemblée, 49.3, état d’urgence etc.). Sachant de quoi sont capable les flics d’extrême-droite sous Macron, je n’ai pas envie de découvrir ce qu’ils s’autoriseraient à faire avec une bride encore plus souple, voire avec des encouragements. Je pourrais m’en sortir en faisant profil bas, après tout je suis un quadra blanc hétéro - si je me tais on m’identifie pas - mais je devrais alors faire aussi profil bas vis-à-vis de mes camarades musulmans, noirs, arabes, étrangers ou homo qui seraient les premières victimes d’un pouvoir violent et discriminateur. Je ne suis pas prêt à les sacrifier pour sauver ma pureté morale et militante.

Une autre raison m’incite à voter pour un candidat dont je ne soutiens pas la politique. Je ne crois aucune promesse de Macron, au contraire, sa proposition de ramener son projet de retraite de 65 à 64 ans est d’un mépris qui me le rend encore plus antipathique. Mais je fais de la politique. Par le vote du 24 avril prochain je répond à un problème politique immédiat : « dois-je laisser une chance que l’extrême-droite arrive au pouvoir ? » Je répond à ce problème politique, et uniquement celui-là par un bulletin Macron.

Ceci me permet enfin de démontrer à un certain nombre de charlots qui n’ont pas été capable de répondre à une question politique du premier tour  (puis-je contribuer à la qualification d’un candidat de gauche radicale au second tour) qu’il est possible de mettre sa fierté politique entre parenthèse dans l’intérêt du peuple et du pays. Certains et certaines ont été incapables de voter pour Mélenchon qui était pourtant plus proche de leurs idées que ne le sera Macron. Je leur montre par ce vote Macron qu’il est possible de dépasser son esthétisme politique personnel.

La question politique suivante sera quelle Assemblée Nationale voulons-nous pour résister au pouvoir sorti des urnes présidentielles, mais c’est un autre débat.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte