La température de Rodez

En ce jour de pic de canicule, jeudi 27 juin, des militants du « Collectif 12 ensemble pour le climat » sont allés prendre la température de la ville. L'idée était de constater par soi-même la différence de degrés selon les lieux de la ville.

Soyons clair, même si un protocole minimaliste a été établi, nous sommes conscient qu'il ne s'agit pas d'une démarche rigoureusement scientifique. Nous sommes conscient qu'il ne s'agit pas d'une démarche rigoureusement scientifique (on préfère le répéter). En utilisant un thermomètre laser, nous avons pris la température au sol, qui n'est donc pas celle ressentie par les habitants. L'intérêt est l'écart entre les différents types de terrains.

Les constations sont les suivantes :

Place de la Mairie, relevée à 14h10 : 54,2°c au sol et au soleil. La place est minéralisée, la fontaine fonctionnait, pas d'ombre.

Place du Bourg, relevée à 14h15 : 33,7 à l'ombre ; 52,3 au soleil. La place est minéralisée, de rares arbres sont plantés autour.

Place de la Cité, relevée à 14h20 : 35,9 à l'ombre ; 49,5 au soleil. La place est bitumée, douze arbres la recouvre.

Place d'Armes, relevée à 14h26 : 37,2 à l'ombre ; 47,4 au soleil. La place est minéralisée, de petits arbres l'entourent.

Jardin du Foirail, relevée à 14h30 : 22,2 à l'ombre ; 33,9 au soleil. L'espace est couvert d'arbres hauts, le sol est en terre recouvert d'herbes et d'arbustes.

Place des Ruthènes, relevée à 15h : 55,4 au soleil. La place est minéralisée, absolument pas d'ombre.

Qu'est-ce que cela nous enseigne ?

En raison d'un appareillage limité, nous rappelons que les températures ne sont prises qu'au sol. Les très hautes températures relevées sur les sols minéralisés exposés au soleil représentent des îlots de chaleurs. Il faut y penser avant d'y promener des animaux domestiques, en contact direct avec ces pierres brûlantes.

Nous découvrons également qu'il ne suffit pas seulement de couvrir une place d'arbres pour conserver une température fraîche. La nature du sol semble un vecteur important. Les bitumes et pierres stockent la chaleur au contraire de la terre et de l'herbe. Les données prises au jardin public sont édifiantes et sans appel. La présence de fontaines ne semble pas avoir d'effet au niveau du sol.

La place du Bourg semble plus fraîche à l'ombre que la place de la Cité mais l'ombre place du Bourg est rare quand elle est mieux répartie place de la Cité. La moyenne de température (ombre/soleil) est à l'avantage de la place de la Cité concernant la fraîcheur.

La ville est plus donc beaucoup plus supportable quand elle est végétalisée. Après l'époque du « tout-bétonnage » il est temps de passer (attention néologisme) au « tout-végétalisage ». On pourrait nous reprocher d'enfoncer des portes ouvertes, si ça fait des courants-d'airs tant mieux…

Pour compléter :

Végétaliser la ville

https://www.franceculture.fr/emissions/hashtag/vegetaliser-la-ville-quand-le-vert-remplace-le-gris?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0popsuA4KW2rVmVBaE1ZOxZ2XKSC-MdCpYf9ENOdvgOcPX1t3nliEdtPo#Echobox=1559283490

La canicule frappe plus fortement les quartiers populaires des villes

https://reporterre.net/La-canicule-frappe-plus-fortement-les-quartiers-populaires-des-villes?fbclid=IwAR0Aj_mJrz4V0_Zy1Ad01oq8duMBNAZLFl4LxNDTSUxBiVcIy2m7H7mR8uc

Plus d’arbres moins de crimes ?

https://www.courrierinternational.com/article/urbanisme-plus-darbres-moins-de-crimes?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1561448480&fbclid=IwAR0U2azvSy1i-3Ollb_G6ZP6zw2JPDz5Y6S60eUDooT3zdflwPgc7CsnjKc

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.