Guillaume Hervier
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2010

Les peuples autochtones affirment que le changement climatique menace leur mode de vie

Guillaume Hervier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les communautés autochtones du monde sont gravement menacées par le changement climatique et ses effets immédiats sur l'alimentation et le mode de vie de ses

habitants, a déclaré aujourd'hui Gabino Apata Mamani, représentant le Conseil des peuples autochtones de la Bolivie.

"Les sécheresses nous tuent, nous subissons le manque de nourriture, d'eau, nos enfants meurts et beaucoup de maladies nous affectent. Depuis 1985, nous avons ressentis d'importants changements sur le terrain qui se sont renforcés, a déclaré Markas Ayllus Quillasuyu membre du conseil de la Bolivie."

Les représentants de 150 peuples autochtones participent aux différents forums alternatifs du sommet mondial contre le changement climatique qui se tiendra à partir de demain jusqu'au 10 décembre à Cancun, Mexique.

Apata a déclaré que le degré de dommages à l'environnement est si fort que les prévisions faîtes depuis l'antiquité sur le cycles de la nature et de la lune sont de moins en moins précises. Les anciens de chaques villages utilisaient les indications de la nature pour prédir quand sera la meilleur saison pour la plantation ou la récolte maintenant en effet, ces prédictions sont bien moins fiables.

Pour sa part Adelfo Gegin, représentant les peuples Mixes du Mexique, a déclaré que malgré que la situation géographique soit différente, cette troublante réalité est la même pour tous les peuples. Les changements climatiques nous rendent vulnérables. Nos peuples coéxistent avec la nature mais les changements qui se produisent actuellement menacent notre mode de vie, la production alimentaire et l'économie de nos collectivités", at-il dit.

Gegin à d'autre part indiqué que les rennes du pôle Nord, sont considérablement moins nombreuses et les ours commencent à atteindre les zones habitées en quête de nourriture. Il a également signalé que dans les Andes, notament en Bolivie, en Equateur, au Pérou, en Argentine et au Chili, les sources des rivières s'épuisaient.

"Pour nous, cet espace est d'une importance fondamentale. Comme beaucoup le savent, nos peuples autochtones sont détenteurs d'un savoir riche et ancien concernant le soin de la terre mère. Il a dit qu'au Mexique il ya 20 millions d'autochtones vivant dans les zones vulnérables aux effets du changement climatique "et a rappelé que dans l'état de Oaxaca, là d'où il viens, il ya eu plusieurs décès dans la Mixe et les montagne zapotèque par les pluies et les inondations dues au changement climatique.

Nous croyons que les peuples autochtones peuvent apporter une contribution importante ici. Nous voulons participer à toute action à entreprendre pour aténuer le changement climatique.

Les dirigeants autochtones ont tenu une cérémonie dimanche et ont offerts une couronne de fleurs sur le site archéologique d'El Meco, pour demander la permission

à la nature d'accomplir les tâches qui sont planifiées au cours des 12 prochains jours.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel