Lorsque les journalistes alimentent l'ambiguïté...

 

672551-la-nouvelle-secretaire-d-etat-aux-droits-des-femmes-pascale-boistard-mercredi-27-aout-2014-a-l-elyse.jpg?modified_at=1409135107&width=750

 


Comme souvent, les malentendus sont nombreux lorsque le sens du mot n'est pas (ou mal) connu. 

Lorsque j'ai lu l'article ci-dessous et les commentaires disparates qui suivaient, je me suis interrogé sur le sens du mot clef : "Voile".


http://www.liberation.fr/politiques/2015/03/02/interdiction-du-voile-a-l-universite-la-ministre-boistard-s-avance_1212633


Etant d'un naturel prudent, je me suis, comme souvent, reporté à la référence suprême: le Dictionnaire (jamais assez consulté). 

Larousse: Voile: Pièce d'étoffe servant à cacher le bas du visage ou à couvrir la tête des femmes dans certaines circonstances : Les femmes musulmanes portent un voile.


Avant de lancer le "débat", peut-être serait-il bon que chacun sache de quoi il  retourne: est-ce la pièce d'étoffe qui "cache" ou qui "couvre"? 


Notons également la responsabilité du journaliste qui n'a pas su (ou voulu) lever l'ambiguïté.

 

Car le mot est le vecteur de l'Idée...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.