GRECE: Alexis Tsipras mord la poussière...

 

 images?q=tbn:ANd9GcS_c3fUCbrnO60AdFU-EQjfhzxcmeER46EquVCnpYnaoDYaPI01

 Cette image, vous ne la verrez pas...

 

Revirement en Grèce…

 L'institut Alco, réputé pour son sérieux, a  réalisé les 30 juin et 1er juillet un sondage portant sur un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population grecque âgée de plus de 18 ans qui fait apparaître que le "oui", jusque là crédité de 33% arrive désormais en tête avec 44,8% (contre 43,4% de "non").

Un détracteur de Alco m'apprend qu'un autre sondage (que je viens de vérifier), réalisé par "the University of Macedonia Research Institute of Applied Social and Economic Studies" met le "oui" à 42,5% et le "non" à 43%, cautionnant ainsi sans le souhaiter les résultats du premier institut puisque un écart de 1 à 2 points est toujours normal dans ce genre d'opérations. 

Point besoin d'être grand clerc pour comprendre que c'est la nouvelle tendance qui importe, la fermeture des banques ayant fait l’effet d’un électrochoc sur la population et que cette envolée pour l’acceptation des décisions des créanciers internationaux va s’amplifier.

 

Ajoutons que le pays, à 74%, souhaite le maintien dans la zone euro…

 

Fin, donc, du suspense.

 

Le coup de poker d’Alexis Tsipras a fait long feu...

 

 http://www.itv.com/news/update/2015-07-03/greece-poll-shows-narrow-lead-for-yes-vote/

 N.B.  "mordre la poussière" : Cette expression date du XVIIe siècle. Elle fait référence aux combats de lutte qui avaient lieu sur le sable ou la terre. Le perdant était celui qui était à terre.  http://www.linternaute.com/expression/langue-francaise/6666/mordre-la-poussiere/

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.