L'Europe taxe l'accès à la lecture au même taux que le caviar...

 

87003417_p.jpg


               La Cour de Justice Européenne vient de décider que la France devra relever la T.V.A. sur le livre électronique de 5,5 à 20% 

               Elle considère en effet que le taux réduit de cette taxe est applicable uniquement à la fourniture de livres "sur tout type de support physique". Certes, le livre numérique nécessite un support physique, ordinateur ou tablette mais "un tel support n'est cependant pas fourni avec le livre électronique" précise-t-elle.

                 L'accès à la lecture se trouve donc taxé au même taux que le caviar...

                 Un de nos plus grands écrivains s'était déjà penché sur la nécessité de nourrir... l'esprit:                  


                "La grande erreur de notre temps, ça été de pencher, je dis plus, de courber, l’esprit des hommes vers la recherche du bien-être matériel, et de le détourner par conséquent du bien-être intellectuel. La faute est d’autant plus grande que le bien-être matériel, quoi qu’on fasse ne peut et ne pourra jamais être que le partage de quelques-uns, tandis que le bien-être intellectuel, c’est-à-dire l’éducation, peut être donné à tous. (…)

                Il importe, messieurs, de remédier au mal ; il faut redresser, pour ainsi dire, l’esprit de l’homme (…) Pour arriver à ce but, que faudrait-il ? Précisément tout le contraire de ce qu’on fait les précédents gouvernements ; précisément tout le contraire de ce que vous propose votre comité des finances. Il faudrait multiplier les écoles, les chaires, les bibliothèques, les musées, les théâtres, les librairies. Il faudrait multiplier les maisons d’études pour les enfants, les maisons de lecture pour les hommes, tous les établissements, tous les asiles où l’on médite, où l’on s’instruit, où l’on se recueille, où l’on apprend quelque chose, où l’on devient meilleur ; en un mot, il faudrait faire pénétrer de toutes parts la lumière dans l’esprit du peuple ; car c’est par les ténèbres qu’on le perd. 

               L’époque où vous êtes est une époque riche et féconde ; ce ne sont pas, messieurs, les intelligences qui manquent, ce ne sont pas les talents, ce ne sont pas les grands aptitudes ; ce qui manque, c’est l’impulsion sympathique, c’est l’encouragement enthousiaste d’un grand gouvernement".

 

                Victor Hugo - Discours devant l'Assemblée Nationale (1848)

 

                 Ne laissons pas le peuple entrer dans les ténèbres.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.