De la société multiculturelle…


556958-var029jpg.jpg?modified_at=1381504262&width=825

photo Franco Zecchin. 

«Tous ces enfoirés au pouvoir, on en a ras le cul. « On veut du changement, on ne recommencera pas», râle un retraité en se plaignant de la baisse de sa retraite complémentaire. Beaucoup en ont «ras la casquette». Comme cette jeune femme qui souffle en désignant des Maghrébins«On n’est plus chez nous, on est chez eux. Ça me dégoûte.» Source « Libération »

 

Certains ne voulaient pas voir le changement arriver. Pourtant les signaux d’alerte étaient déjà dans le rouge. Mais non, la méthode Coué était la règle de l’ensemble de la classe politique bien pensante.

 

Les abstentionnistes, de plus en plus nombreux, composés des déçus de la politique du gouvernement (et surtout des promesses non tenues), faisaient, dit-on, le lit du Front National.

 

Les résultats du second tour des élections cantonales de Brignoles apportent un démenti à cette attitude de l’autruche.

 

En effet, le candidat du F.N., illustre inconnu il y a un mois, a pulvérisé les « analyses » de  ces  aveuglés.

 

Car non seulement, il vient d’être élu ce dimanche soir avec près de 54% des suffrages exprimés (dépassant largement la candidate UMP alors que  PS et FDG étaient restés dans les oubliettes) mais encore et surtout, le taux de participation a grimpé à plus de 52% !

 

Frédéric Boccaletti, patron FN du Var, prédisait. «Des votes de gauche? On va en récupérer ; si on gagne, cela montrera que le pseudo-front c’est fini, ça ne marche plus», tonnait-il, à propos de  l’appel de la gauche à faire barrage à l’extrême droite.

 

La société multiculturelle, montrée en exemple de réussite dans certains pays, ne semble pas fonctionner à Brignoles…

 

Que penser des élections municipales qui se dérouleront dans quelques mois? 

Et surtout des législatives, plus lointaines certes, mais le temps va-t-il décrisper ce pays ou au contraire exacerber les divisions?

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.