18 juin 1815 - WATERLOO: les hémorroïdes de l'Empereur...

 

 NAPOLEON-001.jpg&sa=X&ved=0CAkQ8wdqFQoTCJ3IlM-ulsYCFUOn2wodXEEAkw&usg=AFQjCNE_73P-XdmumQNJEPbSCpClwA69UQ

Le cours de l’Histoire eût été changé si : 

                - Lors des journées du 17 et 18 juin,  Napoléon n’avait pas souffert d’hémorroïdes l’empêchant de se tenir longtemps en selle, gênant ses reconnaissances et ses déplacements lors  de la bataille comme il avait coutume de le faire. Il aurait pu ainsi mieux appréhender et anticiper le mouvement des troupes ennemies et empêcher les nombreuses erreurs du maréchal Ney, certes extrêmement courageux mais incompétent à ce niveau de commandement… 

                -Une pluie diluvienne depuis la veille n’avait pas nuit à l’efficacité de l’artillerie et à la progression de l’infanterie et de la cavalerie (les armées de la coalition étaient plus statiques car elles « défendaient » leurs positions)… 

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Waterloo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.