Suite a l’étonnement de certains bloggeurs sur la disparition de leurs recommandés « Facebook », MEDIAPART répond :

 

 artfichier_558299_2896431_201310204458927.jpeg

 

10/10/2013, 15:45 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART

Bonjour

Mediapart a changé cette nuit la mécanique des recommandations Facebook et des partages Twitter pour les rendre plus stables. Désormais, même en cas de changement de titre, les “ recommander ” tiendront, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Malheureusement, cette opération a invalidé tous les partages précédents. ( ???!!)

 

 Réaction perso : combien souhaitaient changer leur titre et donc se souciaient  de la perte de leurs recommandés ?  Je suis vraiment choqué et partage le point de vue de Pierro Juillot  « Au voleur » en date du 10/10/13/ :

Mais on m'a volé tous mes "recommander" Facebook sur tous mes billets y compris dans la rubrique que j'occupais ...! Pas ceux du club..., c'est peut être plus difficile, parce que plus voyant..., mais ceux qui dans la lucarne en haut à droite du billet, sous le titre et à gauche de votre nom et de la date..., permet aux lecteurs-trices d'exprimer leurs désirs de transférer ce billet sur leur compte Facebook...!

Non pas que je veuille m'approprier personnellement vos désirs, ceux que vous avez sollicité lorsque les lectures vous ont conduit à en échanger le contenu des modestes productions que j'ai partagées avec vous... Je n'en ai aucun droit ni même envie d'en tirer une quelconque revendication de propriété. Par contre ce que je sais c'est que ces "recommander" sont le signe, la marque de lien créé entre vous et moi..., entre une idée et sa propagation sur ce réseaux social de Facebook. Mais je suis conscient aussi, pour l'avoir vécu..., qu'un "like" comme un "recommander" Facebook n'est en rien une signification absolue d'appréciation positive du contenu du billet... Il est possible par le biais du "recommander" Facebook d'échanger un billet pour en extirper des idées, voir se les approprier en les "relookant" quelque peu..., voir même pour les critiquer ou encore construire une critique argumentée autour du thème et/ou des thèmes politiques du contenu...

 

 

Etonnement relayé malicieusement le lendemain par Mohamed Sangare et Philippe Waeselynk..

 

 

Quelque peu frustré, j’enregistrais donc l’explication selon laquelle les billets de blog qui « bénéficiaient » de plusieurs dizaines voire centaines de « recommandés » Facebook (like) avaient vu leurs compteurs remis à zéro suite à l’opération spéciale de Médiapart .

 

Mais ce n’était pas tout !

Le 14/10, je faisais part de mon étonnement sur le dysfonctionnement des compteurs facebook par ce commentaire :

J'ai publié un billet hier soir qui a été "recommandé" par plusieurs contacts (amis) Facebook.

Nulle trace sur le compteur de la page de mon billet. 

 

le 15/10/2013, 08:14 |  GÉRALDINE DELACROIX  avait la gentillesse de me fournir une explication

Bonjour

Pour alimenter le compteur Face book de votre billet sur Mediapart, il faut que vos amis utilisent le bouton Facebook sur... Mediapart ! Ce qu'ils font sur Facebook directement n'est pas comptabilisé ici. Le bouton qui est sur votre billet montre uniquement combien de fois ce même bouton a été utilisé.

De même que pour Twitter, si le lien de votre billet circule, ça n'alimentera pas pour autant le compteur de tweets: pour cela, il faut que le billet soit tweeté directement avec le bouton proposé dans ledit billet.

 

 

Voilà donc une nouveauté de plus qui n’avait pas été annoncée !

 

Désormais les compteurs facebook figurant sur les pages blog sont non seulement remis à zéro mais il faut désormais, pour qu’ils « tournent », que les amis facebook utilisent le bouton figurant sur Médiapart ce qui est contraire à l’usage général des utilisateurs qui, souvent, cliquent sur «j’aime » tout en faisant part éventuellement de leurs observations, enrichissant ainsi le débat ce qui est la raison d’être des réseaux sociaux.

 

En modifiant ce type de comptabilité Médiapart provoque l’incompréhension de modestes bloggeurs, cette destruction , appelons les choses par leur véritable nom, des recommandés de nos amis « facebook » par la rédaction  constitue un véritable négation des  messages de soutien que les bloggeurs reçoivent et qui les encouragent  dans leur travail désintéressé de « messagers » et par là-même peut être considéré comme une désinvolture de la part d’un journal d’investigation vis-à-vis de ses abonnés bloggeurs. Voilà qui n’est décidément pas banal !!!

 

Car, soulignons-le, un article d’un modeste « contributeur » ne reste que très peu de temps tout au bas de la première page, contrairement à ceux des journalistes de la rédaction ou des « blog  stars » et a donc bien peu de chances d’être remarqué.

 

Quelle est la profonde raison de ce changement? Rendre les articles moins visibles serait-il désormais la règle, ce qui serait le comble pour un journal qui se veut participatif ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.