France Terre de Renvoi Amiens

Proposition de rendez-vous à la gare, supermarché de la misère

Guy de La Motte Saint Pierre

119 rue Jules Barni  -  80000 AMIENS                              Le 22 juin 2018

                                                                                                France TERRE d’ASILE et de RENVOIS

                                                                                                La direction

                                                                                                51, Mail Albert 1er

                                                                                                80000  -  AMIENS

Objet : Entretien d’évaluation mineur étranger

                 Madame ou Monsieur

                 Par les conclusions que vous émettez concernant l’hypothétique âge d’un enfant vous engagez la vie d’un être humain.  C’est une ENORME responsabilité dont les conséquences  sont multiples et peuvent être dramatiques , allant même jusqu’au suicide.  

Cela pose plusieurs questions :

Ces entretiens se font-ils avec un témoin qui n’appartient pas à votre structure? Le proposez-vous ? Si non, pourquoi ?  Et si l’enfant qui doit être interrogé le demande ? Quand on est mineur on est un enfant , n’est-il pas ?                                                                                                   Ces entretiens devraient donc être enregistrés et filmés si il n’y  a pas de témoin. Avant de commencer, des explications sont-elles bien données quant à son contenu, son objectif , ses conséquences ?                                                                                                                                          Comment faites-vous pour vous assurer que celles-ci ont été bien comprises ?                                                                                                         Si vous répondez oui qu’elles preuves apportez-vous pour confirmer cette compréhension? Quelles sont les raisons qui permettent de croire que la personne qui interroge est compétente ?    Qui décide quelle personne peut ou non interroger ? Quels critères ?Pas de témoin , des conclusions subjectives issues d ’interprétations peu fiables . DANGER.                                                                                                                              Combien d’argent recevez-vous par gamin questionné ?                                                                                                                                           La justice se sert de vos conclusions pour émettre un jugement, vous êtes donc un service de police auxiliaire.                                                 Vous vous cachez derrière un texte de loi pour que votre conscience ne vous empêche pas de dormir.   Puis-je vous rappeler qu’avant d’être un étranger la personne que vous interrogez est UN ÊTRE HUMAIN fragile, isolé, apeuré , souvent malade, fatigué.Vous mettez en danger la vie d’autrui et cela consciemment .                                                                                                                                                                         J’attends vos réponses avant de décider si je vais porter plainte contre vous                                                                                                            Si l’occasion se présente de se rencontrer, ce serait amusant que chacun essaye de deviner l’âge de l’autre. On peut aussi aller à la gare d’Amiens ensemble et faire un concours avec les gamins en errance. Au moins, là, il y aura un témoin.

Si j’ai attendu  pour vous envoyer ce courrier c’est parce que je voulais être sûr de chacun de mes mots.  Je voulais aussi lire les conclusions  de plusieurs de vos entretiens. Ils sont ahurissants de nullités, de bêtises, d’incompréhension et visiblement aucun effort pour comprendre la situation des jeunes que vous recevez. Chaque ligne de vos comptes-rendus peut être démontée et tournée en ridicule tellement elles ne correspondent pas à la réalité.

Vous ne connaissez visiblement rien de ce qu’ils ont vécus à part les reportages télévisés.   En ce qui me concerne , mes yeux, mes oreilles, mes narines,  n’oublieront jamais les horreurs des camps de réfugiés où j’ai travaillé pendant la guerre du Bangla Desh. Ma peau frémit encore d’avoir touché celles des innocents massacrés. Il suffit juste de changer le nom du pays et parler au présent.

Sûr que c’est moins « fun » que les fauteuils des salons où se vautre  votre direction parisienne.

Mais après tout , tant que le fric rentre dans vos caisses tout va bien.

J’ai regardé votre site dont vous semblez satisfait. Et bien dites donc , c’est pas folichon vos résultats vu tout l’argent que vous recevez .  « Un pognon de dingue » dit l’autre. S’il parle de vous il a raison. Avec des moyens mille fois inférieurs , nous, petits bénévoles, ont fait bien plus.

Bénévolement avec le souci de respecter leur vie tandis que vous leur offrez des menottes comme perspective d’avenir.

Alors rendez-vous à la gare tous les deux , si vous avez le courage de les regarder dans les yeux. 

Et j’espère aussi que vous et vos présidents parisiens aurez le courage de me répondre directement au lieu d’avoir la lâcheté de demander à un autre service de me sermonner parce que mes propos viennent égratigner vos fausses et mal placées bonnes consciences.

 

 

 

 

PS : Comme d’  « hab » , copie à Médiapart, sur FB, twitter, etc,etc…. , vos chefs.

 

                                                        

 

 

                 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.