La vision de l'Europe selon David Cameron

La dernière sortie de David Cameron sur les exilés fiscaux est révélatrice de l'engagement européen de l'Angleterre et de l'Angleterre en général. On notera que Mme Merkel avait invité Monsieur Cameron en Allemagne il y quelques jours, occasion au cours de laquelle il a distribué quelques leçons sur la nécessité de faire des efforts, sur l'intégration européenne etc... Bravo Mme Markel sur ce côté visionnaire dont vous faites si souvent preuve, à croire que vous auriez bien  aimer garder le DM tout en restant dans l'Europe mais à géométrie variable.

Revenons à David Cameron:

- c'est ce qu'on appelle le pragmatisme britannique et c'est pour cette raison que Londres est le premier paradis fiscal d'Europe!

- le dumping fiscal est effectivement une des composantes de l'intégration européenne selon la vision britannique.

Je crois qu'il y a urgence à demander à l'Angleterre s'ils sont dedans ou dehors, mais les mettre définitivement à leur bonne place. Et Mme Merkel aurait intérêt à faire de même. A titre personnel et dans la mesure de mes moyens, je m'opposerai de toutes mes forces au modèle britannique, qui est une calamité sur le plan social, voire économique, si l'on excepte le secteur financier. Sans foi ni loi, sans parole, opportuniste. Mais qu'il les accueille donc, ces exilés fiscaux, en leur imposant de vivre non pas 6 mois en Angleterre mais 11 mois au minimum. Ils pourront ainsi profiter de la douceur de la campagne anglaise et de ses multiples avantages, mais en revanche, 0 avantage en France en termes de prestations quelles qu'elles soient.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.