Emploi d'avenir pour Nicolas Sarkozy

Selon le Canard Enchaîné, N. Sarkozy, le penseur de l'UMP selon G. Pelletier, transfuge du FN, Morgan Stanley aurait proposé à N.Sarkozy 250000€ pour une conférence de 45 minutes. Cette information, si elle est avérée, pose quelques questions, graves et parfois légères:

- qui va rédiger le texte de la conférence? le personnel mis à la disposition de l'ancien chef d'Etat, car bien evidemment, je le crois incapable d'écrire un texte d'une telle conférence.

- peut-on continuer à verser une pension de retraite pendant sa vie active à quelqu'un qui monnaye son statut d'ex président?

- va t-il faire son discours en anglais, j'espère qu'à ce prix de la prestation, il fera un effort ("the time is rainy", comme il disait à son ami Obama)

- est-ce compatible avec le statut de membre du conseil constitutionnel?

Et dire que cet homme, au moment de la crise, s'était écrié: plus de paradis fiscaux, les banques au pas, la finance au pas. Les banques ne sont pas rancunières! Cherchez l'erreur!  Bien évidemment, une posture parmi tant d'autres, sans suite! Et on reproche à F.Hollande un pas de réforme réfléchi, cohérent, réaliste, APPLICABLE ET APPLIQUE. Mesdames et messieurs de la presse, au lieu de passer votre temps à critiquer la lenteur, à vous focaliser sur l'évènement croustillant du jour quitte à l'inventer, n'encensez pas aujourd'hui ce que vous critiquiez hier, soyez vigilants et exigeants, mais de grâce, soyez cohérents et honnêtes. Et si vous avez un peu de temps libre, quelques travaux d'inventaire, de classement et de mémoire pour la  rentrée:

- combien de lois édictées, sans décret d'application,

- combien de lois en chevauchement/en contradiction avec des lois existantes,

- combien de textes présentant une qualité juridique digne de ce nom,

- combien de textes de faits divers et combien de textes  sociétaux (càd qui structurent le fonctionnement de la société, ce qui est le rôle d'une loi),

- combien de textes inapplicables, inappliqués,

... durant le dernier quinquennat? Ajoutez à celà l'évolution des chiffres/de la situation sur des thèmes dont la droite se prévaut: chômage, insécurité, dividendes versés aux actionnaires pour ne citer que ces trois.

Décidément, jusqu'au bout, çà restera un petit affairiste, ivre de pouvoir et d'argent, qui s'est approprié l'Etat et ses ressources. Et il en est qui réclament son retour! Tous des menteurs -Copé, Fillon, NKM, Le Maire, ils n'en ont absolument pas envie!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.