Non à la baisse des APL, ALF et ALS

Signer une pétition pour le dire

Le gouvernement vient d’annoncer une baisse générale des aides au logement des locataires à bas revenus ou en situation de minima sociaux. Je suis concerné et je ne suis pas le seul. Les organisations étudiantes ont tout de suite réagi et elles ont bien fait. Mais une frustration m’est insupportable. Quid de nous, ménages à bas revenus ou percevant les minima sociaux. Devons nous, pour les second, et j’en suis, baisser la tête et nous taire, sous prétexte d’être réputés, assistés ?

Je réponds, non.

Pourquoi ? Parce que mes engagements d’autrefois, associatifs comme coordonnants, m’ont donné la capacité à suivre les débats économiques, sociaux et/ou politiques, et qu’ils m’ont conforté dans l’idée qu’il fallait être fier de sa condition, le combat homosexuel n’y étant pas pour rien.

Mais un autre aspect est présent dans ma démarche de lancer une pétition, telle une Caroline des APL et autres ALF/ALS. Il est celui d’une interpellation lorsque je militais à la Coordination des Intermittents et Précaire. Ça parlait beaucoup du Revenu Garanti. Or, je faisais la moue à son évocation. Il venait percuter, lorsque je ne travaille pas, mon statut d’allocataire handicapé adulte. J’en connaissais la face sombre, celle de vivre, pour ainsi dire, à côté de la société. Cette dernière faisant, à sa façon, mine de dire : Prend l’oseille et tire toi. Une injonction de type, ne vient pas te mêler de mes affaire, contente toi de la somme que je t’alloue et tais toi. Un des présents à la coordination, me lança, un jour, Mais tu l’as déjà, toi, le Revenu Garanti, et il avait raison. Depuis, regardant de plus près le fonctionnement de ladite société, nous sommes nombreux à en bénéficier sous différentes formes. Même les entreprises avec l’ensemble des subventions perçues. 

Bref, si le salaire a à être défendu, je crois qu’il en va de même avec les minima sociaux et les aides afférentes.

Aussi, en tant qu’individu concerné par le projet de baisse de cinq euros par mois des aides au logement en direction des ménages, je ne peux que chercher à me joindre ou à prendre une initiative. J’ai pensé à la forme pétition. En voici le lien :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-non-%C3%A0-la-baisse-des-apl-alf-et-als-de-5-par-mois?recruiter=52427510&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=share_for_starters_page

 

Je ne sais le sort qui lui sera réservé, un succès, un échec, qu’importe, l’important étant d’assumer ma présence, et celle de tous celles et ceux concernés, au sein de la société la tête haute et pleinement citoyens, jusqu’à la revendication.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.