ON NE PEUT PAS TOUT DIRE...

à la télé il y a trop de monde qui écoute.

    Les retransmissions des étapes du Tour de France cycliste réservent une part importante  des commentaires à l'Histoire et à la culture. Ces retransmissions étant intégrales du départ à l'arrivée,cela est une intéressante  nécessité.

    C'est ainsi que le tour de France passant à Carmaux a été évoqué le rôle joué par Jean Jaurès dans cette région, son soutien à la grande grève des mineurs quand le maire de cette ville, Jean Baptiste Calvignac, lui-même ancien mineur,a été chassé de sa mairie,.A été également évoqué le procès qui innocenta l'assassin de Jean Jaurès. 

  Mais pourquoi s'être arrêté en si bon chemin ?

Pourquoi ne pas avoir dit

- que parmi les 12 jurés de ce procès pas un seul n'a fait la guerre et qu'un seul est salarié. C'est par 11 voix sur 12 que Raoul Villain a obtenu son acquittement. et que Louise Jaurès, veuve de Jean Jaurès a été condamnée à payer les frais de ce procès..

 - que le premier dimanche d'avril 1919, il y eut 150000 personnes qui se rassemblèrent place Victor Hugo pour se rendre square Lamartine où se dresse un buste de Jaurès. De là une délégation s'en ira villa de la Tour, saluer Mme Jaurès. On chante l'Internationale, églantine à la boutonnière. La première manifestatin de la gauche depuis la guerre, les vrais obsèques de Jaurès.

   - que plus tard, le 15 septembre 1936, deux mois après le début de la guerre civile espagnole, des miliciens républicains abattrons, à Ibiza, un français qui vit depuis plusieurs années et qui se cache sous un nom d'emprunt. Cet homme se nomme Raoul Villain, l'assassin de Jaurès.

  -  la mort de l'aspirant Louis Jaurès tué le 3 juin 1918 à la tête de ses hommes. Il disait : "Quand on a l'honneur d'être le fils de Jean Jaurès, on doit donner l'exemple... l'internationalisme philosophique n'est point incompatible avec la défense de la patrie quand la vie de celle-ci est en jeu.".

  Ces commentaires un peu trop courts venant de la télévision illustrent à merveille la très juste sentance de Coluche !

  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.