Terrorisme???

Le néolithique à venir

Ah l'émotion! nous sommes tous Charlie, Paris, Bruxelle, c'est tellement facile de s'identifier aux victimes, bien au chaud devant nos écrans à conformité. Cons et forts voilà ce que nous sommes endormis dans notre confort! 

Mais ce confort, cette possibilité de vivre douilletement sans se préoccuper simplement de notre survie, nous vient-il un instant à l'esprit de comprendre comment il nous paraît si naturel? Combien de sous-vies pour une sur-vie?

Ce monde d'où paraît-il émanent des valeurs pour lesquelles nous serions tous unis afin d'en assurer la pérennité, ce monde, sommes nous prêts à en ausculter les origines, les fondements.

Du pillage systématique des matières premières aux génocides de peuples entiers,   l'esclavagisme, la colonisation sont les fondements même de ce que nous appelons sans trop de précaution; civilisation.

"Bien mal acquis ne profite jamais." Dit le dicton populaire.

Notre monde, notre façon d'y vivre est l'enfant du vol et du crime organisés. La terreur en est le coeur! 

Vouloir comprendre les causes du terrorisme aujourd'hui en faisant abstraction  de cette réalité est une imposture. Imposture organisés par ceux qui de tout temps maîtrisent le pillage du vivant pour leur seul profit, et  parallèlement engraissent ceux charger de transformer le récit de l'horreur en histoires de valeureux chevaliers, capitainerie  d'industries, stratège militaires, etc...

"Tant que les lapins n'auront pas d'historiens, l'histoire sera racontée par les chasseurs. Howard Zinn 

La grande majorité des moyens d'informations est détenus par les chasseurs. Attirer le gibiers par des leures et une ruse aussi vieille que la chasse. Leurs messages: Lapins, chasseurs tous unis face au terrorisme! 

Je pense de plus en plus que le capitalisme en est toujours au stade du paléolithique, cueillir et  chasser la vie sans ce soucier du lendemain. Il est le terrorisme!!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.