Que doit contenir une trousse de secours d'entreprise ?

Le code du travail stipule et exige que toute entreprise doive avoir une trousse de secours. Elle doit être conforme aux risques que peut représenter la nature du travail en question. Toutefois, un strict minimum doit répondre présent.

La trousse de premier secours

Même lorsqu’on travaille, on n’est jamais à l’abri d’un accident quelconque ou tout simplement d’un mal de tête. Alors, il faut avoir sous la main une trousse qui contient le nécessaire pour effectuer les premiers secours. Il faut également que la trousse de secours soit accessible.

La trousse de secours doit être remplie en fonction de l’activité de l’entreprise. Il est donc important de bien analyser la nature de l’activité pour pouvoir avoir l’essentiel des matériels en considération de chaque risque. Il est tout aussi important de bien remplir votre trousse de matériels pouvant servir de premiers secours à l’employé en difficulté.

La trousse de secours doit se trouver là où les employés travaillent le plus et toujours à portée de main. Pour des personnes travaillant en local, la trousse doit y être. Dans le cas d’employés qui travaillent en extérieur durant la journée, la trousse se doit d’être portative. Pour une grande entreprise, il est utile d’avoir plusieurs trousses dans chaque département.

Les indispensables de la trousse de secours

Si la trousse de secours dans une entreprise ne doit pas contenir de médicaments, elle doit quand même comporter certains produits de bases. Il n’y a pas de liste exhaustive ou de liste idéale pour telle ou telle entreprise. Mais c’est au médecin de l’entreprise de fournir une liste de ces produits et leur mode d’utilisation. Au besoin des sites comme trousse-de-secours.net vous proposent des kit de secours pré-remplis avec le matériel standard pour intervenir.

La trousse doit donc contenir au moins des antiseptiques à usage unique, des sparadraps, des compresses gazéifiées stériles, du coton, des ciseaux à bout rond, des gants stériles jetables. Il doit aussi y avoir des dosettes de sérums physiologiques ou encore de pinces à échardes.

Il est aussi à noter que selon l’activité de l’entreprise, une liste spécifique de produits peut être ajoutée à la précédente liste. Il peut donc y avoir par exemple des pommades contre la brûlure pour une société de chaudronnerie ou tout autre produit susceptible de soigner les blessures courantes. Et tous les employés doivent impérativement connaître ce que contient la trousse de secours. Au besoin une formation spéciale sécurité sera à prévoir en fonction de la nature de l'activité de votre entreprise.

Le contenu à ajouter dans la trousse

Outre les essentiels dans une trousse de secours, on peut ajouter à la liste des sachets de congélation en rouleau. Des couvertures de survie, des doigtiers de protection, des masques adaptés pour pouvoir effectuer un bouche-à-bouche. Il y a aussi la possibilité d’ajouter des solutions de lavage pour l’œil ou encore un coussin hémostatique. A noter que le défibrillateur n'entre pas dans la composition de la trousse de secours et contrairement à ce qu'on pourrait penser il n'est pas obligatoire, un grand flou règne autour de ce dernier.

Tout matériel de secours spécifique doit correspondre à l’activité de l’entreprise et doit être en quantité adaptée par rapport au nombre d’employés. La trousse de secours doit impérativement contenir des informations et des instructions sur l’utilisation des produits pour faciliter leurs manipulations en cas d’urgences ou d’absence du responsable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.