Point d’éclairage sur mon paradigme spirituel

Pour tenter de tromper YHWH et son prochain, l’homme conduit par son âme se donne souvent avec la religion, une apparence de piété, tout en se gardant de haïr le monde. L’observation des codes de « bonne » conduite et des préceptes religieux devient alors son canon de justice, par lequel il se proclame sauvé de manière irréversible par une foi mentale, au moyen d’une grâce dont le sens lui échappe

Un paradigme est une représentation de l’univers, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde et de la transcendance qui repose sur une base définie.

Dans mon paradigme, à l’instar de la lettre Y majuscule qui a 3 branches, l’homme a 3 parties.

1. La branche de gauche tournée vers le haut représente l’esprit de l’homme, qui baigne dans la Conscience unique et universelle qu’est Christ. Il a été endormi avec la faute d’Adam et doit s’éveiller à la Conscience pour mon salut, par la puissance du Souffle sacré.

Est né de nouveau, sauvé, juste, saint, parfait, complet, la réplique de Christ, fils de YHWH, quiconque est éveillé à la Conscience, en ceci que comme Christ, il s’identifie à Elohîms seul, en Christ, par la puissance du Souffle sacré, et non à la création, par la puissance de l’ego.

2. La branche de droite tournée vers le haut représente l’âme, que j’appelle aussi le subconscient. Elle s’est activée avec le péché d’Adam, quand il accepta la proposition de Satan de cesser d’être conduit par Elohîms, pour lui-même se conduire, se prenant ainsi pour un dieu.

Est mort, rebelle, pécheur, perdu, fils du diable, Antichrist, quiconque n’est pas éveillé à la Conscience, Christ, car une telle personne est conduite par son âme que Satan a envoûtée par l’ego, pour imposer à l’homme ainsi laissé à lui-même, de rechercher le bonheur et la sécurité par l’identification à la création, que j’appelle la forme.

3. La branche verticale de la lettre Y majuscule représente le corps physique de l’homme, un simple véhicule, une carcasse soumise aux caprices de l’esprit et de l’âme, à celui des deux qui gagnera le combat spirituel, dont l’objet est de conduire le corps par la pensée émanant du gagnant.

Quand c’est l’esprit qui gagne le combat spirituel, l’homme ne fait plus cas du temps, de l’espace, de la forme, et donc aussi de son corps physique, parce qu’il est devenu un esprit, un juste, un saint dont la seule préoccupation est de se disposer à être utilisé par Christ, la Conscience, pour glorifier YHWH

Quand c’est l’âme qui gagne le combat spirituel, l’homme est hanté par la peur de la mort, qu’il veut exorciser par le désir d’avoir toujours plus de forme, ses vœux de fin d’année et son activisme en faisant foi. Cet homme attaque systématiquement son prochain, qu’il considère toujours comme une menace à sa déité, et donc à son existence dans son royaume qu’est le monde.

Pour tenter de tromper YHWH et son prochain, l’homme conduit par son âme se donne souvent avec la religion, une apparence de piété, tout en se gardant de haïr le monde. L’observation des codes de « bonne » conduite et des préceptes religieux devient alors son canon de justice, par lequel il se proclame sauvé de manière irréversible par une foi mentale, au moyen d’une grâce dont le sens lui échappe. Il est aidé en cela par des gourous qui le vampirisent.

Et voilà notre pauvre somnambule parti pour vous balancer des versets bibliques à tous vents et à contre sens, pour essayer d’étouffer le témoignage de son esprit qui lui montre que le fruit qu’il produit ne peut pas être de l’Esprit qui a habité Jésus, le Souffle qui a créé la forme pour le servir.

Dans mon paradigme, 99,99% des humains contemporains sont toujours et toujours conduits par eux-mêmes au moyen de l’ego. C’est eux qui se glorifient de leur intellect, et forment le bétail électoral, consommateur, religieux, spiritualiste, spectateur, etc. qui est dressé pour la cause par les médias, l’école, les sectes et la religion. Ils ont tous le désir, parfois inavoué, de se faire une identité, de devenir quelqu’un de spécial, un dieu.

Et même pour le petit reste qui commence à s’éveiller à la Conscience, personne ne peut encore tenir 10 minutes d’affilées en état d’éveil à la Conscience. Les périodes de sommeil alternent avec des sursauts d’éveil, comme le fond les vierges sages. Ce peuple, que j’appelle la Génération Consciente, a pris conscience de son imposture d’antan. Il ne demande plus qu’à renoncer à lui-même pour participer à l’avènement du règne de YHWH dans l’univers de la forme.

Guy Olinga

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.