Virer les Francais de Norvège.

Bon, fallait bien que ça arrive. Mais ça fait bizarre d'être ciblé comme ça. Entendre les propos de Valls et de ses prédécesseurs sur les Roms, j’avais toujours trouvé ça dégueulasse. Mais là, ce n'est plus les Roms, ou les musulmans, ou les boucs émissaires habituel, c'est moi, c'est nous, les  Français.

Per Sandberg, chef du Fremskrittspartiet (FRP), le parti du progrès, élu au parlement Norvégien et président de la commission en charge de la justice, propose de "retenir les groupes organisés de Rom, bulgare et de français à la frontière car il est connu que ces gens troublent l'ordre publique et qu'il est prouvé que beaucoup s'engage dans la criminalité.". Soit en Norvégien:

"3. Politiet kan med hjemmel i Politilovens paragraf 7 stanse grupper med organiserte romfolk, bulgarere eller franskmenn på landegrensen fordi man av erfaring vet at disse menneskene bryter den alminnelige ro og orden og samtidig er det bevist at mange bedriver kriminalitet."

Le FRP est par ailleurs, un des plus gros parti de Norvège avec 20% des intentions de vote pour les prochain législative de Septembre.

Voilà, ça fait étrange de servir de bouc émissaire. Très étrange.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.