Gwenaëla
Mère de famille au travail
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 déc. 2019

Gwenaëla
Mère de famille au travail
Abonné·e de Mediapart

Ne pas laisser passer une occasion exceptionnelle

Une occasion comparable à la situation de 1946 nous est proposée. Que tous fassent un pas de côté pour imposer un régime général de sécurité sociale dont nous savons qu'il fonctionne.

Gwenaëla
Mère de famille au travail
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous sommes enfin à un point où la convergence des actions nous ouvre une vraie fenêtre pour mettre sur la table une revendication centrale.

Chacun à sa manière, selon ses modes d'actions a contribué, depuis un an, dix ans, cent ans.... Que tous ceux qui pensent, luttent et agissent dans le sens de l'émancipation soient remerciés pour les heures qu'ils y ont consacrées. Et que les faux nez soient dénoncés, démasqués et renvoyés à servir leurs maîtres.

Oui nous disposons du meilleur système de financement des retraites et des besoins sociaux du monde. Encore faut-il le décrire simplement pour chacun soit convaincu de son efficacité. Comparons-le à un collecteur d'eau de pluie qui alimente l'arrosage d'un jardin. Le collecteur, c'est la caisse AUTOGÉRÉE (nationale et non étatique) du régime général de sécurité sociale : retraites, santé, chômage, famille, accident du travail...
Le jardin et ses plantes, arbres et jeunes pousses, en fleurs ou pas encore, c'est nous, jeunes, vieux, pauvres, malades ou bien portant !
Sous nos latitudes, nous sommes sûrs qu'ils pleuvra régulièrement. A l'échelle de notre pays, nous sommes sûrs que le travail sans cesse plus productif génèrera de la richesse, sans à-coup, et donc des cotisations à hauteur des besoins de chaque jour, soit autant de gouttes d'eau qu'il est nécessaire pour arroser le jardin à la demande. Cette version du ruissellement sous l’étiquette "à chacun selon ses besoins, de chacun selon ses moyens" est efficiente.

La dangerosité de cette insolente réussite ne pouvait pas échapper aux forces du capital qui n'ont eu de cesse de saboter le circuit d'arrosage ! Activant tous les leviers possibles, elles se sont activées à faire dévier l'eau de pluie et à invoquer tous les saints de la communication médiatique pour pleurnicher sur le bas niveau de remplissage du réservoir : le trou de la sécu ! Bas les pattes, on vous a vus manipuler en loucedé derrière vos masques grimaçants.

Une description raisonnable du mécanisme de sabotage nous est donnée par Jacques Sapir et Clément Ollivier dans l'émission Russeurope Express du 20 décembre 2019.

Par ailleurs, au cas où vous ne seriez pas vraiment convaincu de l’opiniâtreté avec laquelle les forces capitalistes chercheront à détériorer toute organisation prouvant qu'il est d'autre voie que celle de leur perversité prédatrice, découvrez le travail récent de Dany-Robert Dufour. Dans son livre "Baise ton prochain", il exhume du texte "Recherches sur l'origine de la vertu morale" (1714), de Bernard Mandeville, le vrai programme du libéralisme. Présentation de l'ouvrage à la librairie Tropiques

Hommage à l'association d’éducation populaire Réseau Salariat, qui dans la dynamique des travaux de Bernard Friot a mis en lumière le coup de génie de la mise en place de ces caisses en 1946.

La réussite vient de ne pas avoir laissé passer l'occasion, laissé s'échapper la fenêtre de tir, fugitive, six petits mois, pendant lesquels Ambroise Croizat et le réseau des militants CGT ont, à marche forcée et dans toute la France, ouvert les bureaux de gestion du régime général de Sécurité Sociale. Le récit de cette épopée est à retrouver dans cet article du Monde Diplomatique, signé Bernard Friot et Christine Jakse (Une autre histoire de la Sécurité sociale - MD Décembre 2015), ou dans le film de Gilles Perret "la Sociale".

Aujourd'hui, la convergence des actions pèse suffisamment pour exiger le retrait de la réforme des retraites qui démolit définitivement le système efficace de 1946.... et repasser à l'offensive pour le remettre en place, plus beau, plus fort, plus sûr.

Que tous les acteurs en présence fassent un pas de côté et s'accordent porter clairement cette revendication que nous avons déjà mis en place une fois, qui a prouvé son efficacité, et que nous avons les moyens de reconduire encore mieux, encore plus universel !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre
Journal — Europe
En Hongrie, les militants LGBT ne luttent « pas juste pour leurs droits mais pour la démocratie »
De nombreuses personnes LGBTQI+ songent à quitter le pays, qui adopte des politiques de plus en plus répressives. Mediapart s’est rendu à Budapest à l’occasion de la Conférence lesbienne* européenne, organisée dans la Hongrie de Viktor Orbán pour la première fois.
par Rozenn Le Carboulec

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon