21.03.2020 - samedi soir sur le tas de fumier

quand tu satures de trop d'info, de graphiques et de chiffres, au lieu de belles images et de tendres musiques qui feraient du bien.

Qui l’eut cru, un samedi soir en routine télévisuelle, comme au bon vieux temps, Simpson’s pour toute la famille !

Y a plus de jus en moi, que du rance et du périmé.

J’ai ras la g… de tous les articles posts et conférences qui nous disent à longueur de journée les gourances des dirigeants, l’incurie des décideurs, l’indécence des bobos pourris qui sont venus de leurs villes souiller le littoral de leur présence de touristes merdiques.

J’ai mal au monde tel qu’il est, je pleure les morts italiens ou bretons, les enfants calfeutrés dans l’enfer de leur vie de maltraités, sans école ou square pour se défouler entre deux séances de baffes ou de pétage de plomb parental.

J’ai la gerbe de tous ces masqués dangereux qui mènent notre société à la baguette et au schlag, sans foi ni loi ou en une telle mascarade que ç’en est immonde.

Alors heureusement les kids, le jardin et le ciel parfois bleu… mais quand même … mater les Simpson’s un samedi soir… p… ça fait au moins vingt ans voire pire que j’avais arrêté…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.