Lettre ouvertes à la rédaction de Mediapart au sujet de la soirée débat de ce jeudi 18 décembre sur le travail en miettes.

Chers amis, chers Edwy Plenel et Frédéric Bonnaud, cher L.Mauduit , la soirée-débat de ce jeudi fût une fois de plus extrêmement instructive. Comment ne pas partager lorsqu'on a les valeurs de la gauche chevillées au corps les analyses de P.Joxe ou celles de D.Linhart?

Mais je dois vous le dire, il y un petit goût d'inachevé ou d'incomplétude. Avec d'autres je peste souvent contre l'émission C dans l''air sur la 5 dont le casting des plus discutables et l'absence de pluralisme des analyses proposées ne laissent de me m'exaspérer.

Ne pourrions nous pas prendre ce genre d'émission comme une sorte de contre-exemple à ne pas suivre? Car les invités et  les journalistes sur votre plateau partagent tous peu ou prou la même analyse. Pourquoi ne pas donner la parole à des libéraux un peu consistants. Cela permettrait d'aller vraiment au fond des analyses en examinant les arguments adverses, ceux qui promeuvent la flexibilité du travail comme moyen de sortir de l'ornière. Je précise que ces analyses qui pourfendent les prétendues rigidités de notre droit du travail sont loin de recueillir mon adhésion. Pour autant, j'estime qu'elles ont leur place dans le débat sur notre site et notamment dans ce genre d'émission. Quid par exemple des analyses en terme de fexi-sécurité et des débats sur le modèle danois par exemple?

Un inconditionnel de Mediapart, persuadé que vous nous éviterez la "c dans l'airisation" de l'actualité..

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.