mot de passe oublié
Live
Parrainnez vos amis

«En direct de Mediapart» : six heures pour nos libertés. Tous à Grenoble !

Rendez-vous dimanche 7 février, dès 16 heures, pour un événement spécial en direct du Palais des sports de Grenoble.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME
Le Club de Mediapart dim. 7 févr. 2016 7/2/2016 Dernière édition

Derek confortant

On peine à imaginer un départ dans la vie plus difficile. Derek a tout cumulé. Né extrêmement prématuré, il est devenu aveugle suite à des erreurs médicales lors des soins intensifs à la clinique. Son cerveau a été endommagé, et il est atteint de troubles de l'apprentissage conséquents. Et pour couronner le tout, il est également autiste. Les problèmes sociaux sont, comme pour tant d'autres, venus en sus du handicap : les parents ont divorcé. La justice a placé le jeune sous tutelle. Que dire face à un tel dossier ? Derek, de toute évidence, pour le moindre des éléments mentionnés, devrait avoir une place dans un centre fermé. Ne pas trop se montrer pour ne pas faire peur aux gens. Ou bien être envoyé en Belgique, avec des dizaines de milliers d'autres jeunes Français, exilés médicaux. Mais Derek Paravicini est anglais. A l'âge de deux ans, il a poussé un joueur de piano, a pris sa place et a joué tout seul. A sept, il donnait ses premiers concerts. Aujourd'hui, on le surnomme « l'iPad humain ». Il retient parfaitement n'importe quelle musique qu'on lui joue une seule fois. Il suscite l'émerveillement à travers le monde. Savants et hommes d'affaires se bousculent autour de lui. Il s'en était fallu de très peu. Que par exemple ses parents le surveillent un peu plus étroitement ce jour fatidique où il a pris place derrière le piano d'un autre. Qu'un professionnel de l'éducation ou de la santé veille au respect de la procédure prévue dans le cas des enfants aussi lourdement handicapés. Qu'un professeur de piano exige de lui qu'il suive une méthode formée par et pour des jeunes valides. Pour Derek comme pour d'autres, ce ne sont pas tant ses capacités qui doivent nous interpeller. Plutôt hélas leur répression chez tous ceux qui n'ont pas pu, du fait de leur handicap, de leur bizarrerie, passer entre les mailles du filet de la dictature de la norme. Laboratoire d'humanité, la personne handicapée doit sortir des sentiers battus pour vivre et s'épanouir. Précisément ce dont notre pays tout entier, riche de ses citoyens handicapés et valide, a aujourd'hui le plus grand besoin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Mais notre société a décidé de conditionner chaque enfant dans un moule afin qu'il ressemble au standart décidé, standart résolument surveillé par la clique politico-financière qui a besoin de futurs moutons pour la servir, l'enrichir. Les handicapés, les vieux? Exit, pas de rendement possible...

Bravo Dereck. 

Soutenez Mediapart !

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert.
ABONNEZ-VOUS

L'auteur

Hamou Bouakkaz

Adjoint au Maire de Paris Chargé de la Démocratie Locale et de la Vie Associative

Le blog

suivi par 7 abonnés

Le blog de Hamou Bouakkaz