Dans l'Eure et Loir, c'est toujours la Déboire !!!

Dans le département de l'Eure et Loir, les décevants résultats des élections législatives du 17 juin démontrent encore une fois, la puissance des  forces du conservatisme politique voire politicien  !!! 

Dans le département de l'Eure et Loir, les décevants résultats des élections législatives du 17 juin démontrent encore une fois, la puissance des  forces du conservatisme politique voire politicien  !!! 

En effet,  3 députés UMP  sortants ont retrouvé confortablement  leurs siéges dont un dés le premier tour ( nouveau centre), et un quatrième dont le père est un ancien ministre de Sarkozy (Marleix)  s'est vu offrir, pour sa première candidature,  la seconde circonscription de ce département.

Cette particularité résulte notamment  d'un   maillage politique quasi militaire, d'un discours décomplexé  et  quasi identique aux  théses de de l'extrême droite, du  clientélisme et du  népotisme  qui demeurent les marques de fabrique de cette droite eurélienne.

Or, en face,  nous avons des candidats certes méritants mais dont la personnalité, la visibilité sociale, les parcours et  l'expérience politique ne dépassent guère  le cercle restreint  de leurs partis respectifs,  et de leurs s réseaux personnels.

La relative  notriété de ces candidats du PS, PRG et EELV   s'explique largement  par leur faible présence sur le terrain  combinée à  l'absence de véritables relais militants  dans les communes rurales et  notamment  dans les quartiers populaires  !!!!

Ainsi, à part un conseiller régional EELV; battu dés le premier tour,  sur les 3 autres candidats  seulement deux sont des conseillers municipaux  PS de l'opposition au sein de mairies détenues par l'UMP  ( Dreux et Chartres)

Au regard des résultats des 4 circonscriptions et en reconnaissant la qualité du travail accompli par les centaines de militants,  il n'en demeure pas moins que des vraies questions doivent trouver des réponses afin de mettre durablement un terme à  cette spirale infernale de l'echec  !!!

Au delà des commentaires convenus  voire  complaisants, il est impératif d'aller à la  reconquête de  milliers d'élécteurs et de citoyens qui s'éloignent dangereusement  des valeurs de  notre  République !!!

Pour cela, il est urgent d'abolir  les désignations "à la soviét " décidées sans concertation,  et pilotées avec une certaine arrogance par des appareils politiques  au mépris des riches viviers de militants  et des  enjeux socio-économiques locaux  !!!  

En conséquence, les prochaines  élections de 2014, demeurent un objectif stratégique que les sections locales  ainsi que les militants doivent définir démocratiquement  en tirant tous les enseignements de ce   cuisant  echec  politique  !!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.