Haute-Savoie Agreement
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 nov. 2014

Pour #Accoyer #Laggoune et #Tardy, l'amitié c'est sacré...

Haute-Savoie Agreement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le décor est simple, Bluffy, un petit village de Haute-Savoie qui compte à peine 330 habitants.

Mais le Maire de ce petit village, Monsieur Kamel Laggoune, est un personnage très intéressant, ce très proche de Bernard Accoyer arrive à faire des prouesses électorales.
Petit rappel. Rien ne se décide sur la gestion des déchets de la C2A sans l'accord de Kamel Laggoune, c'est donc bien le Maire d'une commune hors C2A qui intervient dans la gestion des déchets de l'agglo, dont Bernard Accoyer est vice-président... Mais c'est un autre sujet.

Commençons par les élections municipales. On sait qu'à l'UMP, les élections ne sont pas leur tasse de thé.
Les municipales ne sont pas organisées par le parti ? Pas important, on s'arrangera après.

Kamel Laggoune fini 8ème des élections municipales, c'est un petit affront. Les urnes ont parlé. Et alors ? Depuis quand ce sont les électeurs qui choisissent pour l'UMP ?

Résultat des municipales 2014 - Bluffy © 

Malgré cette 8ème place aux élections, ce sera lui et personne d'autre qui sera élu Maire ! Et le voilà donc élu Maire de ce charmant village de 330 habitants...

Comme toujours en Haute-Savoie, circulez y a rien à voir !

Sauf que quand on regarde de plus près, on découvre ce couple Accoyer/Laggoune. Comité de soutien, inaugurations, enveloppe parlementaire, etc
Bernard Accoyer aime tellement Kamel Laggoune, qu'il offre plus de 80,000 euros de sa réserve parlementaire à ce village. Un montant très très généreux pour un petit village. Mais on voit grand à Bluffy !

Ces 80,000 euros sont là pour aider la Mairie à financer 163,000 euros( CENT SOIXANTE TROIS MILLE EUROS!!) pour « l'aménagement intérieur de la nouvelle salle communale » d'un village de 330 habitants !!

Très belle générosité de Bernard Accoyer © 

A 163,000 euros l'aménagement intérieur, c'est à se demander de quelles toiles de maîtres sont décorés les murs ?? Et bien non en fait...

Rappelons que cette salle a été rachetée (200,000 euros) par la commune à la SEMCODA, la société qui a réalisé, en partenariat avec la mairie, 10 logements locatifs aidés sur cette même commune.

Mais attention, à l'inauguration de ce bel « aménagement intérieur » tout le monde est là. Et bien évidement, ce généreux Bernard Accoyer est sur la photo ! Rarement les hautes instances de Haute-Savoie ce sont autant intéressées à une salle des fêtes d'un village de 330 habitants...

Inauguration salle Bluffy - Photo diffusée par JC Carle - © 

Tout ça méritait donc bien un renouvellement de mandat pour ce Maire. Un tel rayonnement politique ne pauvait pas être balayé par l'ingratitude des électeurs et mettre fin à un si beau parcours !

L'amitié est tellement précieuse à Bluffy, que même pour l'ADSL, on déplace un sénateur, un ex sénateur et un député...

© 

Mais on est en haute-Savoie, alors CIRCULEZ Y A RIEN A VOIR !

Un pion parmi d'autres...

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis