Hollande en Grèce pour engraisser la Big Finance:

 

Le président français est en visite à Athènes aujourd'hui. Il est accompagner d'un parterre d'entrepreneurs comme "Suez" pour l'eau....

Le but de cette visite pour le moins " solidaire" est de piller la Grèce de ses infrastructures interne. La Grèce à une dette importante avec l'UE. Pour ce faire rembourser, les politiciens français n'ont pas trouvés mieux que de débarquer en conquérant à Athènes.

Que va-t-il ce passer? En privatisant l'économie interne de la Grèce, pillant ainsi les ressources d'un pays qui fait paradoxalement parti de l'UE, la France profite de la décadence politico-financière des nations les plus pauvres de l'UE.

Le mécanisme est inverse de celui d'un Evos Morales( Bolivie ), qui lui rachète aux loups financier, par décret de loi, les infradtructures gérés par les Big financiers qui gèrent les ressources de son pays. Il ( Evo) les nationaliser. Résultat: La Bolivie à le PIB le plus important d'Amérique du sud (8,2 en 2013). Le peuple en profite!

La démarche français ce place en ligne directe dans l'esprit des groupes financier prédateur! Ainsi, nous observons la particulière définition d'un système de prédation centrée sur ses propres intérêts et vidant ainsi la structure et l'essence même de l'économie de toute un peuple .
Cela s'appelle de la spéculation. Sauf que ça se passe entre pays faisant partie de l'UE. Ce qui montre la bestialité de la pensée financière qui gère notre planète et le leur de la politique solidaire de l'UE.

Le peuple Grec pourra remercier la France, en autres, pour son esprit de solidarité envers un autres membres de l'UE.

A qui le tour ?

 

PS: Homande est le président d'un pays gouverné par un parti qui n'a plus que le nom: socialiste. Un comble !

 

mousli hazies

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.