Nous sommes en guerre ... économique

Nous sommes en guerre, guerre économique, guerre mondiale.

Tous en conviendront, tous, trader à la City, ouvrier chez Mital, imigré du Mali, prince saoudien, ... tous.

La guerre a ses privilèges sur la civilisation : massacres, viol, torture, mort, lois d'exception, occupation, destruction, pillages, morale du vainqueur, anéantissement du vaincu, ... Nous vivons cela actuellement, puisque nous sommes en guerre, mais de façon très différente de ce que nos parents et ancêtres ont vécu. Rappelons que nous sommes la première génération de l'humanité (en occident) à ne pas avoir été mobilisée pour éliminer physiquement l'un de nos voisins. La différence entre la guerre économique et la guerre des armes conventionnelles est que chacun des fléaux advient identiquement mais de façon lente pour la guerre économique. Tout se passe pareil, mais au ralenti. Le résultat est le même. Tous sont d'accord, banquiers et handicapés, la guerre économique ne fait pas de quartier.

Alors en bon petit soldat, je vous propose que notre état-major prenne des mesure contre les traîtres et les collaborateurs. Nous savons ce qui nous fait du mal. La mort au ralenti est moins violente que la mort réelle, mais elle fait mal, et on le sent bien. De fait chacun d'entre nous la sent très bien, cette guerre économique. Nous pouvons la toucher du doigt.

Alors appliquons simplement les directives prévues par la loi en cas de guerre.
Tous seront d'accord. 

Arrêtons les traîtres et les collaborateurs. Qu'ils subissent la Déchéance Nationale, pour avoir trahi la Patrie. Les lois existent, il faut maintenant les appliquer. Mettons en oeuvre les tikets de rationnement et les réquisitions forcées, je veux dire sous forme économique. Sans oublier les réquisitions forcées. Restons ouvert sur l'internationale des résistants, mais soyons vigilants aux infiltrations de l'ennemi.

Utilisons simplement ce que nos ancêtres nous ont légué : un code de conduite en cas de guerre. Ils en ont tellement connu : de la mort manuelle à celle atomique, ils nous ont expliqué que la guerre est la nature de l'homme. Elle prend toujours une face différente, toujours, mais c'est toujours la guerre. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.