Vaccins antigrippaux = danger !

L'automne arrive et la sempiternelle propagande médiatique pour la vaccination contre la grippe ne va pas tarder à débouler sur nos écrans ... . Pourtant, avant de se faire vacciner, il serait peut-être opportun de s'informer sur ces vaccins prétendus "antigrippaux", et si possible par le biais de sources aussi indépendantes que possible ... .

Le site américain NaturalNews informe (le 03/06/14) que des tests effectués sur un lot du vaccin antigrippal fabriqué par GlaxoSmithKline (le Flulaval) contient du mercure, à raison de 51 parties par millions ... soit 25 000 fois le maximum de mercure inorganique autorisé ... dans l'eau potable ! Faut-il rappeler que le mercure n'est jamais inoffensif : toutes ses formes, hautement toxiques, perturbent le fonctionnement cérébral.

A cet ingrédient s'en ajoutent d'autres tout aussi sympathiques : comme le formaldéhyde (neurotoxine) - en quantité égale à celle du mercure dans une dose - et du désoxycholate de sodium (détergent) - 2 fois plus que la quantité de mercure. Bon appétit !

Rappelons qu'aucune étude n'a permis de prouver l'efficacité de ce vaccin. Et aucune étude n'a cherché à analyser son potentiel carcinogène, mutagène et son impact sur la fertilité.

Et en France alors ? A quand une étude ... indépendante ... sur le contenu de ces vaccins "antigrippaux" ?

Circulez, y'a rien à voir !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.