Big pharma qui ne veut que notre bien (financier)

Martin SHKRELI a été gestionnaire de fonds d'investissement américains. Un pur "golden boy" dans le secteur de la santé. Un système économique en dérive totale. Leur pognon...nos vies.

Martin SHKRELI, âgé de 38 ans, est un pur produit du système ultra libéral américain.

Spécialisé dans les industries du secteur de la santé, son job consiste à dégager un maximum de profit pour engraisser au maximum les investisseurs. Et se faire des commissions élevées en retour.

Il a cofondé ELEA Capital, MSMB Capital Management et MSMB Healthcare, ainsi que la société de biotechnologie RETROPHIN et Turing Pharmaceuticals, dont il était le PDG.

Son nom reste surtout associé au scandale du DARAPRIM (produit par Turing Pharmaceuticals). A cause de lui, le prix de ce médicament utilisé dans des traitements contre la toxoplasmose, le paludisme et le sida a été multiplié par 55 ! Le comprimé est passé de 13.5 dollars à 750 dollars en septembre 2015.

Personnage à l'égo surdimensionné, sa marque de fabrique est le cynisme et la provocation.

Aujourd'hui, il purge une peine de prison pour fraude sur des titres de 2 fonds d'investissement et manipulations d'actions.

Sa dernière trouvaille ?

Il prétend être en mesure de contribuer au développement d'un traitement contre le covid-19. A condition de le laisser sortir de prison.

Il fallait oser. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.