Du flou dans le Sondage ODOXA/ France INFO sur un éventuel plébiscite du gouvernement

La mise en scène de l’accueil triomphal des Français au nouveau gouvernement se heurte à des problèmes de constitution de ce sondage.

Du flou dans le Sondage ODOXA/ France INFO sur un éventuel plébiscite du gouvernement

 

Le sondage a été réalisé par Internet sur un échantillon de 1001 personnes les 17 et 18 mai 2017. 

Premier souci : on ventile les réponses dans quatre groupes politiques, « gauche » 233 personnes, « En marche » 142 personnes, 147 « droite hors FN », et 161 « FN ». Où sont les 318 autres ? S’abstiennent-ils ? Ils ne souhaitent pas se classer politiquement ? Quel est le taux de non-réponse à chaque question ? Quel sont leur avis et comment modifieraient-ils les résultats aux questions ? On remarquera au pasage que deux seuls mouvement et parti sont nommément cités, les autres étant renvoyés aux oubliettes, comme la France Insoumise ou Les Républicains dont les scores au premier tour furent plus qu'honorable.

L’acquiescement à une situation en place, et non à une prédiction, est souvent un constat, un « dont acte » plus qu’un accord ou un jugement. Les répondants savent qu’ils ne sont pas consultés sur le choix.

D’autres biais existent.  Seuls 80% des Français ont accès à internet. Ceux qui n’y ont pas  ou peu accès sont les plus démunis et précarisés ainsi que les personnes âgées. Par ailleurs, sur Internet, on choisit de répondre, et on est récompensé. Les ministres nommés sont testés comme « personnalités », mot neutre habilement choisi, et non comme « hommes politiques d’expérience », ce qui permet de mélanger Nicolas Hulot et Bruno Lemaire dans la même catégorie.

Dans l’analyse et le commentaire du sondage proposés par Gaël Sliman, Président d’ODOXA, on glisse, au lieu d’un éventuel commentaire vraisemblable qui serait «  un échantillon de Français sondé à chaud sur Internet » … à «  Les Français réservent un accueil triomphal au nouveau gouvernement ».

La mise en scène semble à nouveau prendre le pas sur l’analyse.

 

Hélène Y. Meynaud, 19 mai 2017

 

 

 

Hélène Y. Meynaud, est auteure avec Denis Duclos de « Les sondages d’opinion », coll. Repères, La Découverte, 4ième édition 2007.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.