Ceci est important pour les générations actuelles et futures...

L'ONU devrait lancer une monnaie internationale dédiée au rafraîchissement de la Terre et à l’alimentation des peuples. Nous pourrions l'appeler "Le Crocus".

Principe: la masse monétaire est indexée sur la biomasse vivante saine des terres émergées de la planète (la biomasse de l'océan n’est pas prise en compte, car trop compliquée à mesurer).

arbre-majestueux-temecula

Qu'entend-on par « biomasse saine » ? L’agriculture paysanne, l'agroécologie, l'agroforesterie, la permaculture, tous les milieux naturels. En sont exclus : la monoculture, les OGM et l’agriculture industrielle, les fermes-usines ainsi que les cultures hydroponiques.

En conséquence, plus la végétation saine s’accroît (la permaculture est utilisée, des arbres sont plantés, les sols sont régénérés, les milieux naturels et les forêts sont préservés), plus la masse monétaire est augmentée.

En mettant en œuvre cet outil, nous irions vers un monde plus vert et plus juste tout simplement par l’action combinée de l'enrichissement des sols et d'une monnaie complémentaire mondiale.

Lavatoggio-Crocus_corsicus.jpg Lavatoggio-Crocus_corsicus.jpg

Le crocus serait un outil puissant pour, simultanément, lutter contre le changement climatique et nourrir les gens, parce que son rôle serait :

- d’enrichir les sols, augmenter la végétation et la biodiversité,

- de capturer le CO₂, réduisant ainsi l'effet de serre et le réchauffement climatique,

- de préserver l'eau douce et les grands équilibres (cycles du carbone, de l’azote, du phosphore...),

- de nourrir tous les êtres vivants.

Dans le même temps, le crocus procurerait aux humains quantité d’emplois nobles, pour une vie pleine de sens.

 

aux-poireaux-joyeux-copie

Comment ça marcherait-il concrètement?

Lorsque la biomasse vivante s’accroît, la masse monétaire augmente dans la même proportion (abondée par le FMO ou « Fonds monétaire Organique », créé à cet effet).

Chaque année, tout pays impliqué dans le dispositif reçoit des crocus en fonction de l'augmentation de sa biomasse vivante saine (accroissement attesté par la communauté scientifique).

Les crocus sont ensuite attribués par le gouvernement. À qui ? Uniquement à des personnes physiques : aux petits agriculteurs, bien sûr, ainsi qu’à tous les travailleurs qui cultivent la terre et élèvent des animaux, à condition que la nourriture soit vraiment produite d'une manière écologique. De cette façon, la création de la biomasse devient une source de revenu supplémentaire pour ceux qui nourrissent le monde d'une manière durable. Les gardes forestiers et les scientifiques sur le terrain sont également destinataires des crocus.

Seules ces personnes ont le droit d'échanger la monnaie crocus, uniquement avec la monnaie complémentaire locale de leur collectivité.

Le taux de change est fixé par l'ONU, de sorte que cet argent ne peut pas donner lieu à des mouvements spéculatifs.

kakis-fruits-du-plaqueminier

En fait, le Crocus serait une «incitation universelle pour guérir la Terre» et un outil puissant pour résoudre bon nombre des problèmes auxquels notre espèce est confrontée: la faim, la santé, le chômage, l'effondrement de la biodiversité et de l'environnement.

Par rapport au changement climatique, un tel projet permettrait d’agir dès maintenant, sans attendre que l'accord conclu par la COP 21 commence à produire des effets.

Voir:

La monnaie Crocus, ou le plus court chemin vers une révolution douce et « smart » ! https://drive.google.com/file/d/0BygD7EaNYj4LaS1QMGlqWm9GTVk

The shortest way to a soft and smart revolution: the Crocus Currency! https://drive.google.com/open?id=0BygD7EaNYj4LejRVOEVrQ2xlc1E

¡El camino más corto para una revolución suave e inteligente: la moneda Crocus! https://drive.google.com/open?id=0BygD7EaNYj4LLWhHd0piM1lKRlk

Sur weroes.com (https://www.weroes.com/home)

 L'ONU Doït Créer très vite une monnaie mondiale écologique, le Crocus! https://www.weroes.com/revendications/economie/439-l-onu-doit-creer-tres-vite-une-monnaie-mondiale-ecologique-le-crocus

permaculture-image-copie

 Nous pouvons enclencher un cercle vertueux !

- le soleil donne son énergie gratuitement,

- les écosystèmes naturels et les agro-écosystèmes riches et diversifiés fournissent leurs services en abondance,

- l’effort humain consiste alors à travailler avec la nature et non contre elle,

- ainsi la biomasse vivante saine s’accroît, tempére le climat, fournit de la nourriture et un revenu complémentaire sous forme de crocus.

Ce système monétaire parallèle est le moyen de valoriser la nature autrement qu’en la détruisant. Comme c’est sa générosité qui engendre la monnaie, les humains ont tout intérêt à la protéger et à la cultiver le plus écologiquement possible. Nous sommes ici aux antipodes de l’agriculture industrielle mortifère actuelle.

Moos_mit_kleinem_Baumstumpf.jpg Moos_mit_kleinem_Baumstumpf.jpg

On pourrait résumer ce principe ainsi :

« Avec le Crocus, c'est la monnaie qui est achetée par la nature et pas la nature qui est achetée par la monnaie »

En permettant à l’humanité de s’allier avec la force de la Vie, le crocus serait une monnaie vraiment vertueuse.

Ne pensez-vous pas que cette idée mérite d'être examinée ? Ne devrait-elle pas être rapidement promue dans le monde entier ?

Vu que c’est terriblement urgent, pourquoi ne pas la suggérer au GIEC ? A l’ONU ?!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.