Henri GIORGETTI
Abonné·e de Mediapart

113 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mai 2022

Voter local, agir global…et réciproquement

La NUPES pour quoi faire ? Détour par le Vaucluse.

Henri GIORGETTI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Il faut d'abord savoir ce que l'on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l'énergie de le faire."  Georges Clémenceau.

     Une Nouvelle Union Populaire Ecologiste et Sociale, oui, mais pourquoi, ici et maintenant ?

     D'abord, prendre une mesure d'assainissement démocratique et culturelle indispensable en écartant les candidats de la haine, de la frime, de la trahison, de la division, qui se reconnaîtront sans peine, entre Auzon et Durance, de Carpentras à Pertuis en passant par Apt.* Les démasquer, mais s'adresser aussi à leurs électeurs potentiels, sans les stigmatiser, convaincus que le meilleur moyen de détourner leurs illusions c'est de ne pas leur donner des raisons d 'être.

     Envoyer à l'Assemblée nationale un candidat qui nous ressemble, un candidat qui nous rassemble, un candidat qui connaît suffisamment les réalités sociales, les particularités locales de notre territoire, pour comprendre et être en capacité de bien légiférer car, la Loi, faite pour tous, se nourrit d'expertises de proximité, singulières et authentiques, d'expériences partagées.**

     Constituer une majorité législative qui permettra à un gouvernement de déterminer et conduire une nouvelle politique de la Nation en vertu de l'article 20 premier alinéa de notre Constitution actuelle, en rupture avec des décennies de reflux démocratique et social. C'est possible, c'est souhaitable, c'est réalisable, mais dans quel but et à quelles conditions ?

     S'engager, par une offre politique collectivement élaborée, concrète, crédible, à répondre aux attentes des Français, à amortir les épreuves de la vie qui affectent une large majorité d'entre eux, à apaiser les colères et les peurs de celles et ceux qui en sont les plus flagrantes victimes, émettre, enfin, une l'hypothèse heureuse et féconde pour un nouveau contrat social, des conditions de vie sereines dans un territoire protégé, impulser un nouvel élan démocratique.

     Et dans notre département du Vaucluse, au 7ème rang des départements les plus pauvres de France***, les raisons ne manquent pas d'élire des représentants qui fatigueront le doute du peuple par la persévérance de leur dévouement, selon la belle formule de Jean Jaurès et feront reculer les incertitudes du lendemain.

     Dans le contexte politique actuel, l'enjeu est limpide : il faut pour cela une nouvelle majorité qui fixe des rangs de priorité, annonce des mesures précises, détaille clairement les moyens assortis pour les mettre en œuvre, déploie l'énergie nécessaire à leur réalisation, se prépare à faire face aux résistances, aux obstacles divers qui s'y opposeront inévitablement et vigoureusement. Faute de quoi, une fois de plus, la déception, la désillusion, mères de l'abstention, ravaleraient la politique à une machine à désespoir pour celles et ceux qui, pourtant, y auraient cru. Sans conscience de ces réalités, il n'y a pas de politique qui vaille.

     Ainsi, sur quels leviers s'appuyer pour résister à un Medef vent debout, desserrer les carcans de l'Union européenne et des institutions cadenassées, chagriner des médias déchaînés, comment surmonter les rejets et les malentendus, sur quelles représentations, quelles mobilisations, sur quelle ardeur collective bâtir un rapport de force conquérant ?

     L'histoire nous l'enseigne, les grands acquis politiques et sociaux ne sont pas le fruit du hasard mais de vastes engagements populaires. On les connaît. 

 ______________________________________________________

*5ème circonscription du Vaucluse, liste des principaux candidats concernés :

Marie Thomas de Maleville, RN

Julien Aubert, LR, sortant

Catherine Chavrier, Reconquête

Jean-François Lovisolo, Ensemble, ex PS

David Bourdier, DVG

**En l'occurrence, une candidate, Céline Celce (Génération.S). Son suppléant, Laurent Thérond (LFI.)

***Un habitant sur cinq vit avec moins de 1026 euros par mois, le taux de chômage est à 9,6%, les actifs sont généralement faiblement qualifiés, les conditions d'emploi sont précaires...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Diplomatie
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Elle convoitait la présidence de l’Assemblée depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu