Aie confiance...

          Voici ce qu'on peut lire sur le procès-verbal du dernier Conseil communautaire de la Communauté de Communes Pays d'Apt Luberon, tenu le 13 décembre dernier :

"Les élus du territoire sont des élus de proximité, élus par des citoyens qui ont estimé pouvoir leur faire confiance pour intervenir dans le sens de l'intérêt général et pour les représenter. Ainsi elle* confirme que si les élus du territoire accordent un permis de démolir**, ces derniers n'ont pas à faire de concertation."

          Voilà, on s'occupe de tout, ayez confiance, la concertation, c'est non ! pas de tracas, on vous racontera...

          Démocratie d'ancien régime, démocratie d'un autre temps.

          Car aujourd'hui, ceux qu'on nomme si joliment "administrés" veulent, non seulement qu'on leur rende des comptes, mais aussi qu'ils puissent intervenir activement dans les affaires publiques.

          Les citoyennes et les citoyens ne sont ni des enfants sages ni des consommateurs passifs. Ils réfléchissent, doutent, certains se détournent. Mais l'abstention parfois massive aux élections ne doit pas masquer le désir réel de politique : les électeurs veulent être reconnus, consultés, entendus, partant, ils s'engagent. Ils s'intéressent à la vrai vie, ils s'intéressent à la cité et au monde, ils veulent agir.

          Chaque élu, chaque "représentant", serait bien inspiré de les considérer comme des producteurs, d'idées, de convictions, de propositions, et de renoncer à croire qu'entre chaque élection, une fois sortie de l'isoloir, leur liberté de conscience serait agréablement assoupie et où chacun, la durée d'un mandat, pourrait alors se voir épargné du "trouble de penser et de la peine de vivre" .

          Face à ce despotisme "prévoyant et doux" que redoutait Tocqueville et qui vient, face à cette hibernation démocratique, à ce "Aie confiance, crois en moi" qui siffle sur nos têtes, il est urgent de relever le défi.

          Le défi d'une démocratie vivante qui s'interroge et qui se cherche mais qui tient ferme le balancier entre le représentatif et le participatif, entre les diverses formes possibles d'exercice de la souveraineté populaire.

          Cheminement complexe, mais des pistes, des idées, des propositions, il y en a.

          Certains ne l'ont pas encore compris, qui refusent au nom du réalisme et de l'efficacité de s'y engager, mais peut-être que le temps de l'impossible arrive.

 


*D. Santoni, maire d'Apt, Vaucluse.
**Voir sur mon blog : Delenda est Carthago - https://blogs.mediapart.fr/henri-giorgetti/blog/141218/delenda-est-carthago

 

Annexes

"Aie confiance - Crois en moi - Que je puisse - Veiller sur toi ..." Kaa (le serpent), Le Livre de la jungle

"Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. […] Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire , qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril ; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?"
De la Démocratie en Amérique, (1835-1840), Alexis de Tocqueville,

Voir aussi : Le Monstre doux (2008), Raffaele Simone.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.