macronisme : un putch rampant

Disons le carrément, la démocratie est au bord de l’abîme.

Face au mécontentement, le pouvoir a choisi la stratégie de la terreur. Castaner a planté le décor: "les casseurs sont venus pour tuer ". Rien que ça !!! Attendez vous donc en retour à ce qu'on vous tue . Voici le message clairement envoyé aux gilets jaunes.

Or cette situation est-elle inexorable?

Bien sur que non ! La faute à l'incroyable inertie et pleutrerie syndicale !!!

Des gamins éborgnés par des flashball ou mutilés par des grenades devant leur lycée. Reaction des syndicats de prof ? RIEN

Des manifestants qui ne sont rien d'autre que des travailleurs comme vous et moi tabassés, esquintés, mutilés par les violences policières. Reactions de Sud et la CGT ( les autres , on attend rien d'eux depuis belle lurette )? RIEN

Et pourtant, il leur suffirait de mettre le pouvoir  au pied du mur :

            ...s'il y a ne serait-ce qu'un mort durant la manifestation de samedi prochain, nous appelons à la grève générale .  

N'en déplaise à certains jusqu’au-boutistes, je refuse d'accepter et de me résigner au meurtre organisé et planifié.

Qu'attendent les syndicats pour proposer de mettre à la disposition des gilets jaunes leur service d'ordre ?

Quant à toi Macron ,petit tyran en culotte courte, souviens toi de la fin tragique de Mussolini et de Causcescu  ???

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.