quelques propositions pour un chômage à moins de 7%

 

Cher Monsieur  Macron , Mon Cher Président :

 Afin de participer moi aussi à la reconstruction de la France , je me permets par la présente de vous soumettre quelques suggestions concernant le traitement futur de nos chômeurs.

Il s'agit là de modestes propositions qui , j'en suis persuadé, aideraient  votre gouvernement à faire redescendre , comme cela est votre objectif,  le taux de chômage sous la barre des 7%:

1 - obliger les chômeurs à s'inscrire dans une formation quelle qu'elle soit, avec comme double objectif , les sortir du décompte mensuel du nombre de demandeurs d'emplois et pourvoir les entreprises en main d'oeuvre gratuite sous couvert de stages de formation 

2- proposer systématiquement des jobs ne correspondant pas aux qualifications, ou bien situés à plusieurs dizaines de kilomètres du domicile, afin de multiplier les radiations pour refus d'accepter un emploi

3- réduire drastiquement le personnel des ANPE, se séparer des plus qualifiés, afin de multiplier les erreurs de traitement des dossiers et de limiter à un seul décisionnaire  l’appréciation de la situation des allocataires, le chef d'agence, dont le salaire serait indexé sur le nombre de radiations . 

4- en fin, rétablir le pointage physique dans les agences ANPE, et n'ouvrir les bureaux de pointage que 3 jours par mois, heures d'ouverture : 9h-11h, 14.30-16h . C'est la mesure que je préfère , elle est redoutable et a montré toute son efficacité dans les guichets préfectoraux d'enregistrement des émigrés .

Bien à vous, Mon Cher Président

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.