Est-il necessaire d'etre vulgaire pour faire avancer la lutte des femmes?

"Chienne de Garde", "ni Pute ni soumise", "Balance ton porc"...

Qu'est ce qu'on dirait si des'hommes victimes du harcellement morale de leur femme montaient des association aux noms aussi vulgaires que: Degage ta pute, vire ta truie....

Je trouve ces denominations puantes,

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.