Hervé BALAN
Facteur
Abonné·e de Mediapart

64 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2012

plutôt en colère

Hervé BALAN
Facteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Combien sont-ils aujourd’hui de candidats à n’avoir comme unique argument de campagne que parce que j’ai voté deux fois pour François Hollande, je vais aller vers eux?

D’autres qui ont saucissonné le 9ème arrondissement de Paris imaginent que leur sophisme politique sur les institutions de la cinquième république  pourrait me faire choisir un candidat de droite.

Est-ce que les oiseaux volent sous la pluie ?

Jamais la chose n’aura été aussi compliquée pour moi. Il faut dire aussi, que c’est la première fois que l’arrondissement, coupé en deux, est invité à participer, comme si tout était normal, à une élection législative, et que ceux qui sont supposés être de gauche, et déjà me représenter, ne m’aident pas beaucoup dans cette affaire. Je me fiche de tous ces points mis bout à bout, sur les tracts, et jamais débattus en public, qui me sont proposés sous la forme d’un menu.

Pas faim de ça.

Vous l’aurez compris, mon petit soucis, à moi, fils d’électeur, petit-fils d’électeur, et électeur moi-même, c’est d’aller, ou pas, voter. Montrer ma bobine. Faire le guignol en quelque sorte. Tout en sachant qu’on ne débat pas avec l’immobilier.

Le risque zéro n’existe pas. Alors je vais prendre dimanche celui de nourrir moi-même un ressentiment qui ne m’aidera pas forcément à vivre.

Ça me fera le plus grand bien, enfin, de ne pas me rendre aux urnes, sachant que trop souvent, par le passé, j’y suis allé, comme un enfant terrorisé, sachant que rien de ce qu’on me proposait, ne m’enchantait, ne me convenait.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose