Avec le Manifeste du 21e siècle, l’Union fait la Force au Congrès 2018 du PCF !

Avec le Manifeste du 21e siècle, l’Union fait la Force au Congrès 2018 du PCF !

Dimanche 15 juillet 2018, par  Hervé Fuyet

Introduction

A quelques mois du Congrès, “extraordinaire” (ou pas extraordinaire du tout) 2018 du Parti Communiste Français (PCF), les contributions et les bases communes alternatives de débats pour le Congrès surgissent de partout et de nulle part.
Les Camarades et les amis du Parti se sentent parfois un peu perdus devant cette avalanche de textes souvent ardus qu’ils n’ont pas toujours le courage de lire et d’étudier pour pouvoir se forger une opinion personnelle.

Et pourtant les camarades du PCF à jour de leur cotisation vont devoir voter au début octobre en faveur d’une de ces bases communes qui, majoritaire, deviendra la base des discussions et votes du Congrès 2018 du PCF.

Or, une seule considération semble générale, ce Congrès”extraordinaire” 2018 risque d’être le congrès de la dernière chance pour un PCF visible, audible, et utile dans l’échiquier politique français.

Mon court texte souhaite ne pas ajouter à la confusion ambiante, mais au contraire soulever plusieurs questions dans le but de faciliter la prise de décision des Camarades lors du vote du début octobre.

La question internationale dans les “Bases communes”

Au moment où j’écris ces lignes, on parle surtout en France du match de foot Croatie/France dans trois jours, du défilé du 14 juillet dans deux jours, et déjà du Tour de France cycliste. On parle aussi, mais beaucoup moins de la guerre commerciale déclarée par Trump et les Etats-Unis contre la Chine socialiste, de l’augmentation sous pression de Trump du financement de l’Otan par l’Europe de l’Ouest contre la Russie etc. L’économie mondiale vacille, la paix mondiale est en danger ; et des foules exultent à l’annonce d’une victoire au foot de leur équipe nationale.

Comment les diverses “bases communes” souhaitent-elles que le Congrès 2018 du PCF aborde ces questions internationales d’une actualité brûlante ?

Précisons d’abord qu’aujourd’hui plus que du temps de Marx, et même de Lénine, le monde est un. Comme le disait en mars 2013 Xi JinPing à l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou

“ ...nous faisons face à un monde en perpétuelle mutation... Dans ce monde l’interaction et l’interdépendance s’approfondissent sans précédent, les êtres humains vivent dans un même village planétaire et dans un même espace-temps où l’histoire et la réalité se rencontrent, et ou le monde devient une communauté de destin marquée par l’interdépendance” (Xi Jinping, Nous adapter au courant de notre époque, La Gouvernance de la Chine,Editions en langues étrangères, Beijing 2014, p.326)

Xi Jinping ajoutait que le développement du monde à long terme ne peut être basé sur un modèle dans lequel certains pays s’enrichiraient pendant que d’autres pays resteraient dans la pauvreté

Examinons donc sous cet angle diverses bases communes et contribution en commençant par une des plus affligeantes intitulée

“Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme.”

Voici ce que nous disent ces réinventeurs auto-proclamés à propos des pays socialistes

« L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes ». Cette idée fameuse, que Marx a introduite en 1864 dans le préambule des statuts de la Première Internationale, fait partie de l’héritage théorique du mouvement révolutionnaire. Le fait est pourtant que les expériences soviétiques et maoïstes ont fait tout le contraire. Dans les conditions spécifiques à chacune, elles ont toutes les deux débouché sur des systèmes politiques et sociaux oppressifs. Les travailleurs y étaient supposés déléguer la direction du mouvement de transformation sociale à des partis « d’avant garde ». Mais ceux-ci n’ont pas tardé à s’identifier à des appareils d’États dictatoriaux et à déposséder les travailleurs de toute possibilité d’initiative ou droit de décision. Bref, les expériences ont échoué dans ces pays à abolir de la domination de l’homme par l’homme, et le capitalisme y est renouveau florissant. “ (p.14 du texte)

Quant au Vietnam socialiste, au Laos socialiste, à Cuba socialiste, à la Corée du Nord socialiste et à la Chine socialiste actuelle, il n’en est même pas fait mention et leur socialisme est cavalièrement nié. Par contre nos réinventeurs veulent “... faire d’une transformation de l’Europe une étape et un levier essentiel du combat pour faire vivre la possibilité d’une alternative à l’ordre capitaliste mondial.”

En lisant la liste des premiers signataires de ce texte, on découvre qu’il y a, comme l’indique l’introduction du texte des “ militant·e·s de 58 départements, syndicalistes, intellectuel·le·s, artistes, certain·e·s secrétaires de sections, de cellules ou de fédérations, d’autres député·e·s, maires ou conseillers municipaux, engagé·e·s dans les luttes, dans leurs villes, leurs quartiers, la planète…” Voilà qui est inquiétant et explique peut-être la confusion et le désarroi qui règne chez beaucoup de membres du PCF qui ne savent plus à quels dirigeants faire confiance. Comment peut-on gommer ainsi la moitié de l’humanité sans laquelle la conjoncture française est incompréhensible. On peut raisonnablement se dire que, si ce Printemps là devient la base commune de discussion au Congrès 2018 du PCF, il n’y aura pas d’été pour le PCF !

Le Communisme est la question du XXIe siécle Proposition de base commune adoptée par une mince majorité du Conseil National du 3 juin 2018

Il s’agit de la proposition de base commune défendue par Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, qui n’a obtenu qu’une très mince majorité à la réunion du Conseil National du 3 juin 2018, ce qui révèle une grave crise d confiance envers l’exécutif actuel.

Si nous abordons ce texte sous l’angle de son internationalisme, la moisson est maigre ici aussi. Nous trouvons à la Thèse n° 26 ce qui suit :

“Notre stratégie de conquête des pouvoirs ne se limite pas à l’État national... L’Union européenne est devenue, par sa construction au service des marchés et sous domination des grandes puissances, un niveau clé de la lutte de classe. Pour nos peuples et pour changer le cours de la mondialisation, des transformations fondamentales dans ses orientations, institutions financières et de coopération politique – donc des ruptures avec les traités actuels – sont un objectif stratégique. Face à un capitalisme mondialisé, nous pensons notre action à l’échelle mondiale, avec les forces politiques progressistes mais aussi les mouvements de la société émancipateurs comme #metoo/balancetonporc ou la lutte, mondiale, contre les géants du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft…) pour leur soumission à l’impôt et l’appropriation de nos données. Notre démarche stratégique est fondamentalement internationaliste. La part internationaliste de notre combat doit être renforcée face à des stratégies, de fait, pensées et mises en œuvre à cette échelle. “

Ainsi notre ineffable Piérot national mise plus, pour faire avancer le communisme dans le monde sur #metoo/balancetonporc que sur les pays socialistes actuellement existants et en passe de devenir en alliance avec les BRICS la principale force économique et politique mondiale. Il me semble que ce cocorico franchouillard et européocentriste, frisant le racisme, disqualifie complètement l’ensemble de cette base commune. Trop de sel rend toute soupe imbuvable dans son entièreté ! Avec cette thèse no 26, notre direction actuelle du PCF sombre dans le ridicule !

38ème congrès du PCF : texte alternatif/motion :« Reconstruire le parti de classe, donner la priorité au rassemblement dans les luttes

Ce texte provient d’un petit réseau interne du PCF, autour de la section du PCF du Paris 15e et d’Emmanuel Dang Tran, qui ont peiné à obtenir les signatures nécessaires à son adoption. A la différence des textes précédents, il n’ignore pas l’existence de la moitié du monde et dit clairement ce que les deux autres textes laissent entendre. Mais le résultat n’est guère meilleur. Voici ce qu’Emmanuel Dang Tran écrit :

“Quel sens peut avoir la perspective d’un monde multipolaire ? Hier, le bloc socialiste, divergent sur le fond du bloc capitaliste, pouvait représenter un équilibrage. Aujourd’hui, suivant notre interprétation du développement capitaliste chinois, nous risquons d’être exposés à une montée des blocs impérialistes, et de leurs alliances conflictuelles, comme avant 1914.”

Alors que Trump, les Etats-Unis, l’Union Européenne (France incluse), la presse capitaliste se déchaîne contre la Chine, laissant craindre une guerre militaire en plus de la guerre commerciale, Emmanuel Dang Tran désigne le monde multipolaire de paix défendu par la Chine socialiste comme une illusion d’optique. Cette affirmation le range du côté impérialiste et anticommuniste de la barricade (qui n’a que deux versants) en dépit de toutes ses tonitruantes déclarations ! Ce texte ne saurait donc constituer une base saine pour les débats du Congrès 2018 du PCF.

Une contribution folklo :La riposte trotskyste, courant interne du PCF

Les animateurs de l’association La Riposte[2], liée au niveau international à la Tendance marxiste internationale, mouvement trotskiste, ont déposé un texte alternatif pour le 34ème congrès intitulé « Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme ». La Riposte maintient une activité politique propre, indépendamment du PCF, notamment par la diffusion de son journal, de documents et de brochures mais aussi par la tenue de formations et de réunions pour ses adhérents et sympathisants.

On voit là le degré de confusion qui règne dans le PCF à la veille du Congrès 2018. Pour le PCF pré congrès 2018, le socialisme réellement existant n’existe pas ! Mais les trotskystes anticommunistes font partie de la famille, jusque dans la composition de l’exécutif national.

Le texte trotskyste n’a pas réussi à obtenir assez de signatures pour avoir le statut de base commune alternative, il a donc le statut de simple contribution et ne risque pas de servir de base de discussion au Congrès 2018 du PCF. Les trotskystes nous disent

“En Europe, en Amérique latine, en Afrique, en Palestine, à Cuba, partout où les peuples sont en lutte pour résister au capitalisme et à l’impérialisme, pour la paix et pour leur propre émancipation sociale et politique, ils peuvent compter sur le soutien et la solidarité des communistes de France. “

L’Asie ne fait pas partie de la liste ! On comprend quand on consulte leurs prises de position extrêmement hostile sur la Chine, le VietNam, le Laos, la Corée du Nord... Comment le PCF a-t-il pu accepter l’entrisme de la Riposte !

Le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) fait fausse route !

Confrontés à un tel délitement interne du PCF, on peut comprendre que des camarades aient décidé d’emprunter une voie de sortie pour tenter de construire un petit groupe concurrent de plus, le PRCF ! Par contre, avec notre base commune alternative qualitativement différente, c’est-à-dire “Avec le Manifeste du 21e siècle, l’Union fait la Force au Congrès 2018 du PCF ! “ , le PCF peut se reconstruire. Au lieu de se rallier à cette base commune alternative qui peut sauver le Congrès PCF 2018 et le PCF lui-même, le PRCF tente maladroitement pour se maintenir en vie d’en minimiser l’impact en tentant de l’associer, contre toute évidence, à un doublon de la base commune défendue par Pierre Laurent

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/franche-renaissance-communiste-ou-revolution-de-palais

http://lepcf.fr/spip.php?page=recherche&recherche=Chine. (en français)

http://www.informationclearinghouse.info/49667.htm (in English)

Cette attitude déplorable place objectivement le PCF et le PRCF du côté de l’impérialisme occidental contre un monde multipolaire de paix défendu par les pays socialistes et les BRICS.

Notons que le PCF et le PRCF( en interaction avec l’ineffable petit libraire de la Librairie Tropiques qui refuse même de vendre les livres de Xi Jinping) tentent de “kidnapper” la mémoire du regretté Domenico Losurdo qui était un des meilleurs interprètes en Occident du socialisme aux caractéristiques de la Chine.

http://lepcf.fr/spip.php?page=recherche&recherche=Losurdo

http://michelpeyret.canalblog.com/archives/2017/11/07/35844099.html

IV. Un nouvel internationalisme pour relever le défi de la mondialisation capitaliste

Nous abordons maintenant la seule base commune qui nous semble être en mesure de rassembler et d’unir une majorité de communistes autour d’une base de discussion pour le Congrès 2018 du PCF et ensuite de servir de base à la reconstruction du PCF

http://manifestecommuniste2018.fr/Pour-un-manifeste-du-parti-communiste-du-21eme-siecle-texte

Il nous semble donc vital de voter et de faire voter en sa faveur camarades et amis au début octobre pour qu’elle devienne la base commune de débat officielle au Congrès 2018.

La partie IV de ce Manifeste communiste 2018 traite de l’internationalisme qui est proposé dans notre base commune alternative.

http://manifestecommuniste2018.fr/IV-Un-nouvel-internationalisme-pour-relever-le-defi-de-la-mondialisation

Soulignons quelques aspects de notre internationalisme en citant le texte. Cela devrait nous inciter à une lecture attentive du texte au complet pour bien situer ces citations dans leur contexte.

- ...Ainsi par exemple le PIB de la Chine est désormais comparable à celui des États-Unis ; l’Afrique pourrait devenir le continent le plus peuplé d’ici la fin du siècle ; en France, un salarié sur deux travaille dans une multinationale... 
- ...un bilan communiste de ce qu’a représenté l’Union soviétique est indispensable pour sortir de la diabolisation construite contre nous par les porte-voix du capital.…” 
..De nouvelles organisations émergent, dans une recherche d’émancipation vis-à-vis des tutelles américaine voire occidentale (BRICS – Organisation de coopération de Shanghai – COP, etc.). Un nouveau type de multilatéralisme se cherche, à travers des ententes zonales contre l’unilatéralisme et le protectionnisme américain ... 
- ...La Chine et l’Europe, la Russie, à des titres différents, sont particulièrement mises au défi... 
- ...Pour les communistes, il s’agit de construire un nouvel internationalisme capable d’opposer des réponses de coopération à ces logiques. Il s’agit de faire vivre en toutes circonstances nos valeurs anti-impérialistes, de paix et de solidarité... 
- ...Un axe de bataille essentiel est que la France sorte de l’OTAN et qu’elle joue un rôle moteur en Europe et dans le monde pour un rapprochement, une nouvelle alliance, avec les pays en développement et émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Mexique, Turquie, etc.). La Chine, immense pays en état de contester le leadership mondial des États-Unis, mérite une analyse conséquente et sans a priori, d’autant qu’il est dirigé par un Parti communiste se réclamant du marxisme... 
- ...Il faut donner une place bien plus grande à la dimension internationale de notre action et à notre apport à une autre mondialisation. Le conseil national et les communistes doivent être régulièrement saisis de l’analyse de la situation internationale, informés des débats au sein du PGE, des relations avec les partis communistes et progressistes. Celles-ci doivent être développées dans une démarche d’écoute, de respect mutuel et de solidarité. La situation nécessite une nouvelle capacité d’initiative de notre parti en Europe et dans le monde pour des actions communes. .. 
- ...Des camarades pensent qu’on ne peut pas la transformer et qu’il faut affirmer le droit pour chaque nation de désobéir aux traités jusqu’à sortir de l’Union européenne si nécessaire pour respecter la souveraineté populaire. Ils et elles considèrent qu’il faut rendre caduques les institutions européennes, afin de construire un autre modèle de coopération en Europe et dans le monde, libéré des outils institutionnels que se sont donnés les fondateurs de l’Union européenne faite par et pour le capital. La nation reste pour ces camarades le terrain privilégié de la lutte des classes… 
- ...De fait, la position du PCF a profondément évolué durant les années 90 et depuis. Mais ces choix ont été faits sans un débat suffisamment large, et la bataille tenace qu’ils appelaient n’a pas été véritablement menée... 
- ...Cela souligne l’insuffisance grave du travail collectif qui aurait dû être initié par les directions nationales successives en même temps que leur incapacité à prendre des initiatives d’action sur ces enjeux…

Pourquoi avoir choisi l’internationalisme comme critère d’évaluation des diverses bases communes, contributions,groupes concurrents ?

Il est clair que l’internationalisme de la base commune que je soutiens ne correspond pas complètement à ma vision personnelle mieux exprimée ici par exemple dans un article qui date de 2016 Les outils de la FRA//BRICS : Pour sortir la France de l’impasse par Hervé Fuyet, coordonnateur de l’Humanité in English ; Peggy Cantave Fuyet, doctorante à l’Institut du Marxisme de l’Université du Peuple de Pékin (Renmin University) ; Michaële Lafontant, membre du Conseil National du Parti Communiste Français (PCF) Publié dans Unir les Communistes no 9

https://blogs.mediapart.fr/herve-fuyet/blog/220916/les-outils-de-la-frabrics-pour-sortir-la-france-de-l-impasse

http://lepcf.fr/Unir-nr-9-le-congres-du-PCF-et-les-presidentielles

Mais l’objectif est d’unir les communistes de divers courants autour d’une base commune qui rassemble et ouvre la voie au redressement du PCF. Cet objectif semble en voie de réalisation si on en juge par le nombre et la qualité des signatures de soutien : 1234 signatures aujourd’hui 14 juillet 2018 ! Vous pouvez ajouter la vôtre en cliquant sur le lien ci-dessous et voir aussi qui a déjà signé ;

Attention, il ne faudra pas oublier de voter au début octobre pour que notre base alternative devienne la base commune principale et unique des débats du Congrès 2018 du PCF et lui donner une chance d’une résurrection

http://manifestecommuniste2018.fr/Soutenez-le-manifeste !

Notons d’ailleurs que, chez bon nombre de camarades, une évolution positive rapide de la compréhension du socialisme réellement existant aux caractéristiques de la Chine, du Vietnam, du Laos, de la Corée du Nord , de Cuba et des diverses innovations vers le socialisme en Amérique du Sud.

Ainsi nombre des signataires individuels ou collectif de notre base commune alternative ont beaucoup évolué pour le mieux sur ces questions au cours des dix dernières années.

Avec les Etats-Unis de Trump, et l’Union Européenne autour de Macron, la paix du monde est en danger. Une guerre commerciale est déclenchée par Trump qui dans la foulée pousse à une course aux armements en Occident et possiblement à un conflit armé incontrôlable.

De son côté, la Chine socialiste de Xi Jinping, les autres pays socialistes et les BRICS militent pour un monde multipolaire de paix et de développement durable.
Les partis communistes et les autres forces progressistes des pays occidentaux peuvent contribuer à développer chez eux une culture de paix qui peut bloquer le climat de guerre hystérique que nos gouvernements tentent d’instaurer.
L’économiste de droite Alain Minc écrit : « L’inégalité est trop forte, nous risquons une insurrection ».

Certes nous sommes loin d’une situation révolutionnaire où même la classe dirigeante ne peut plus diriger. Cependant, au cas possible où la France deviendrait un maillon faible de la chaîne impérialiste, le rôle d’un Parti communiste capable d’évaluer le rapport de forces international dans une conjoncture particulière peut faire la différence entre une victoire du socialisme ou un échec sanglant.

Enfin la question des réfugiés et des immigrants ne peut que s’aggraver si les pays occidentaux sous prétexte de contribuer au développement et à la lutte antiterroriste recolonisent avec des investissements prédateurs générateurs de pauvreté en Afrique et en Haïti entre autres, et aggravent la situation..

Les pays socialistes, avec des relations gagnant/gagnant dans les pays encore sous développés peuvent y améliorer la qualité de vie, pas les pays impérialistes.
Ces quelques considérations montrent bien que dans notre village planétaire, l’international devient la cheville ouvrière du succès ou de l’échec des luttes de classe dans le cadre national.

Pour sauver le Congrès 2018 du PCF, le PCF lui-même et la France , votons et faisons voter les camarades au début octobre pour la base commune :

Pour un manifeste du parti communiste du XXIème siècle
http://manifestecommuniste2018.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.