Hervé Fuyet
Journaliste entre autres
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 sept. 2020

Surtout, ne soyons pas Charlie!

Hervé Fuyet
Journaliste entre autres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les procès autour de Charlie montre l'horreur des crimes des terroristes islamistes! Nous sommes tous atterrés, bouleversés! Nous partageons la peine des familles et amis des victimes!

Mais cela ne doit pas obscurcir notre raison! Comme disent les grands-mères aux enfants :"Arrête de jouer avec les allumettes, tu vas mettre le feu à la maison". Le droit au blasphème n'est pas une obligation de blasphème.

S'abstenir d'une caricature plutôt bête et méchante, offensante pour tous les musulmans, n'aurait nui en aucune façon à la liberté d'expression.

Les caricaturistes savaient probablement qu'ils allaient déclencher des attentats terroristes. Pourquoi l'ont-ils fait.On doit se poser la question. Ils portent une part de responsabilité des horreurs qui ont suivi.

Et voilà qu'à l'occasion du procès, ils récidivent. Ils vont jusqu'à demander à ce que toute la Presse en France publie à son tour ces caricatures, ce qui ne manquerait pas de susciter de nouveaux attentats.

Les caricatures peuvent constituer un outil de progrès social. Le rubrique Krokodil de la Pravda soviétique en était un bon exemple. On pourrait imaginer des caricatures du vieux Le Pen en Algérie, avec son couteau entre les dents, même si c'est, étonnamment, interdit par décret/loi. Ce serait plus courageux que de s'acharner avec une certaine islamophobie sur des travailleurs et travailleuses en France.

Surtout, ne soyons pas Charlie! Car c'est apporter de l'eau au moulin des islamistes radicaux, et nuire à la majorité des musulmans en France, déjà eux-mêmes victimes des radicaux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Nucléaire
Hugo, lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report