Hervé Fuyet
Journaliste entre autres
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 oct. 2020

Le Glaive du Vieux Le Pen et le Glaive Islamiste

A propos du Glaive du Vieux Le Pen, de la la Marinade de Fifille, de la Jeune Marion Maréchal Nous Voilà, et enfin de l’abominable Boomerang Islamiste!

Hervé Fuyet
Journaliste entre autres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous affirmons avec force et vigueur que nous condamnons les ignobles attentats islamistes. Nous condamnons aussi le colonialisme en général, comme crime contre l’Humanité, et nous condamnons en particulier le crime colonialiste que constitue la Guerre d’Algérie.

 Le glaive du vieux Le Pen a toute une histoire!

  ( https://histoirecoloniale.net/le-poignard-de-Le-Pen.html)

«Le président d’honneur du Front national a perdu ce poignard dans la casbah d’Alger, il y a cinquante sept ans. Dans la nuit du 2 au 3 mars 1957, une patrouille d’une vingtaine de parachutistes conduite par un homme grand, fort et blond, que ses subordonnés appellent « mon lieutenant », fait irruption au domicile de la famille Moulay, (Le Monde du 4 mai 2002).
Pendant plusieurs heures, le père, Ahmed, 42 ans, va être torturé sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme qui porte sa dernière-née dans les bras. On lui inflige le supplice de l’eau puis de l’électricité. Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il en mourra.

Le Pen et les parachutistes repartent après avoir criblé le corps de leur victime d’une rafale de mitraillette. Ce stratagème permettra à l’armée française de sortir un communiqué, affirmant qu’Ahmed Moulay « a tenté de s’enfuir ».

Le 3 mars au matin, le fils aîné du supplicié, Mohamed Cherif, 12 ans,fait une découverte dans le couloir d’entrée de la maison : un poignard sur le sol, dans un coin obscur. Il s’en empare et le cache dans le placard du compteur électrique, « sans bien savoir pourquoi ». Le lendemain et le surlendemain, Le Pen et ses hommes reviennent et mettent la maison des Moulay à sac. Ils cherchent quelque chose. En vain. L’enfant se tait.

Quelques semaines plus tard, la photo du lieutenant blond apparaît à la « une » de la presse algéroise. Il est au garde-à-vous devant le général Massu qui lui remet la croix de la valeur militaire. Son nom s’étale en toutes lettres : Jean-Marie Le Pen. Celui qui est alors député poujadiste et benjamin de l’Assemblée nationale s’est en effet engagé volontaire pour six mois en Algérie.»

 Peu après le drame, Mohamed Cherif abandonne l’école et rejoint les rangs de l’Armée de libération (ALN). Il ne cherche plus qu’à venger son père et restera au maquis jusqu’à l’indépendance. Il sera, en 1962, le plus jeune des moudjahidine.

La fille de Jean-Marie Le Pen, Marine a-t-elle condamné le crime colonialiste de son père? Pas du tout. Sa «Marinade» va jusqu’à condamner Macron, Le président de la République qui selon elle «salirait le colonialisme»!  

https://fr.sputniknews.com/france/201912221042643442-colonialisme-macron-salit-lhistoire-de-france-et-met-en-danger-nos-soldats-en-afrique-pour-marine/

«Marine Le Pen a accusé dimanche Emmanuel Macron de «salir l'Histoire de France» et de «mettre en danger nos soldats en Afrique» en déclarant que le colonialisme avait été une «faute de la République».

«En se vautrant dans la repentance, qui plus est à l'étranger, en ne retenant que les aspects négatifs d'un processus complexe, Macron salit l'Histoire de France et met en danger nos soldats en Afrique, déjà soumis à une haine anti-français croissante. C'est irresponsable», a écrit la présidente du Rassemblement national (RN) sur Twitter citée par l'AFP.

Ce qui est le plus navrant, c’est de voir qu’actuellement, en octobre 2020, Marine Le Pen est plus populaire que le président de la République Macron, et que plusieurs pensent qu’elle sera gagnante aux prochaines élections présidentielles françaises.

 https://www.lci.fr/politique/sondage-election-presidentielle-2022-emmanuel-macron-et-marine-le-pen-domineraient-de-nouveau-le-1er-tour-2166309.html

"SONDAGE - Si le premier tour de la présidentielle avait lieu aujourd'hui, comme en 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouveraient de nouveau au second tour. A droite, le mieux placé pour jouer les trouble-fêtes serait Xavier Bertrand."

 Nous voyons donc que l'Islamophobie va peut-être présider la France avec Marine Le Pen!

Comme nous l'avons dit au début de l'article, cela ne justifie en rien l'abomination des attentats islamistes en France ou ailleurs.. Par contre cela explique un peu la situation actuelle en France.

 Ces abominables attentats islamistes sont  un peu un effet boomerang de l'islamophobie colonialiste , en particulier de l'islamophobie de la gang  lepéniste., de ses acolytes  et à un moindre degré des caricatures de Charlie Hebdo.

 Une analyse concrète de cette situation concrète révèle une situation paradoxale et inquiétante:

Le peuple de France est en passe de se confier «démocratiquement» à une fascisation de la France par le biais de la gang lepéniste!

Marine Le Pen fait mine d’incarner la laïcité et les valeurs de la République Liberté, Egalité,Fraternité. Sous ce masque lepéniste se cache le crime colonialiste, perpétré et défendu en catimini par le Clan.

 Les Musulmans de France, comme les autres Français,  sont pris en tenaille entre  les Le Pen et ses électeurs d’une part, et les islamistes d’ici et d’ailleurs d’autre part! Les Musulmans de France  donnent par leur retenue digne une belle leçon de civilisation aux islamophobes franchouillards qui n’osent pas dire leur nom.

 Les tortures de la Guerre d’Algérie ont mené le vieux Le Pen à la défaite devant la lutte pour l’autodétermination du peuple algérien. Dans l’échiquier politique, ce sont surtout les Communistes français, en interaction avec les Communistes algériens, qui ont sauvé l’honneur en défendant le droit du peuple algérien à l’autodétermination.Aujourd’hui, on pourrait s’inspirer de la Chine socialiste qui gère avec efficacité la lutte contre l’Islamisme radical et contre le Covid 19.

 Les tentatives actuelles des Le Pen pour fasciser la France échoueront  aussi si nous redressons à temps la barre. Ne soyons pas complices des crimes lepénistes!

Non à la médiatisation des idéés lepénistes et aux apppels au durcissement anti-démocratique de notre Constitution sur les chaînes de télévisions en France!

Non au glaive de  l’Islamisme criminel

Non au glaive du Lepénisme criminel!

Même Combat!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl