HerveLeCrosnier
Enseignant chercheur à l'Université de Caen
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 juil. 2021

HerveLeCrosnier
Enseignant chercheur à l'Université de Caen
Abonné·e de Mediapart

Décès de Philippe Aigrain : une grande perte pour les libertés numériques

C'est avec stupeur et une grande tristesse que nous apprenons le décès de Philippe Aigrain, immense défenseur des libertés numériques et des biens communs.

HerveLeCrosnier
Enseignant chercheur à l'Université de Caen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Philippe Aigrain est inclassable. Randonneur émérite, il aimait tant arpenter les chemins des Pyrénées qu'il en avait fait son twitname (@balaitous). Pourtant une chute lors d'une sortie en montagne vient de lui être fatale. Une grande tristesse pour toutes celles et ceux qui l'ont croisé et accompagné dans ses multiples projets. Avec les quelques mots qui suivent, je voudrais adresser toute mon amitié à Mireille qui l'accompagnait depuis si longtemps, en souvenir d'une belle ballade tous les trois autour de leur maison.

Philippe a été un inlassable défenseur des logiciels libres quand il oeuvrait dans les bureaux de la Commission européenne. Partant ce ce mouvement, il a découvert très tôt l'enjeu des communs, notamment des communs numériques et de la connaissance. Avec son ouvrage Cause commune, l'information entre bien commun et propriété, il fut le premier à ré-introduire en France la notion de communs en relation avec le nouveau statut de la connaissance à l'ère des réseaux numériques. Un projet sans cesse à remettre sur le chantier, comme par exemple aujourd'hui autour de la question des brevets sur les vaccins contre le Covid.

Je me souviens de la préparation de la conférence et du livre Pouvoir savoir, Le développement face aux biens communs de l'information et à la propriété intellectuelle, en 2005, sur la relation entre la connaissance et le développement. Alors qu'à la suite des débats de l'époque j'étais principalement focalisé sur le côté négatif, sur le poids que les extrémistes de la propriété intellectuelle faisaient peser sur le développement, Philippe a longuement insisté sur la nécessité de parler des biens communs comme de l'alternative adaptée à cette question. Il avait totalement raison.

Inlassable défenseur des libertés, Philippe a très tôt compris le risque que le numérique faisait peser sur les libertés individuelles. En créant en 2008 La Quadrature du Net avec Benjamin Sonntag et Jérémie Zimmermann, il a lancé un grand mouvement d'opinion et de plaidoyer. Les évolutions ultérieures de la technopolice partout dans le monde ont validé très largement son intuition. Les techniques de traçage et leur usage tant par les entreprises privées du numérique que par les États et les autres collectivités se renforcent chaque jour. Et c'est bien par une action juridique et politique déterminée que l'on pourra éviter la mise en place d'un nouveau régime de gouvernement appuyé sur une connaissance des activités et des affects de chaque individu.

Mais Philippe Aigrain ne saurait se résumer à cet aspect de militant du numérique. Il est aussi un poète, tant par ses œuvres que par l'appui qu'il a essayé de porter constamment à la poésie vivante. En 2014, il a repris le flambeau de Publie.net, la maison d'édition créée par François Bon. Il a ainsi participé à construire une indispensable maison d'édition de poésie et de littérature contemporaine française, présentant un modèle hybride de livres imprimés et numériques.

Philippe, tes intuitions, tes saines colères, ta détermination et la clarté de tes positions vont nous manquer.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro