mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 29 sept. 2016 29/9/2016 Dernière édition

"Accepter le capitalisme sans rechigner, c'est être tolérant !"

— Le racisme anticapitaliste est insupportable ! 

— Oui, tout autant que le racisme antiblanc ! 

— Plus ! Beaucoup plus ! 

 

Cinq minutes plus tard. 

 

— Accepter le capitalisme sans rechigner, c'est être tolérant ! 

— Quand on est pauvre, c'est, à première vue, faire preuve d'une grande abnégation, mais, en fait, c'est se préparer à une vie meilleure. Rien d'héroïque ! Finalement, c'est juste un bon calcul... 

— Dans une autre vie. 

— Quoi ? 

— Une vie meilleure... 

— Oui, et alors, où est le problème ? 

— Il n'y a pas de problème. 

— Nous sommes d'accord. 

 

En ce temps-là, le capitalisme était juste assez tolérant pour accepter que les pauvres, avec les moyens qui leur étaient supposés, en abusent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Le capitalisse, c'est du bidon

Ya ceux qui prennent des risques, et ceux qui veulent pas en prendre, quoi! C'est quand même pas leur faute si ceux qui prennent des risques, y risquent rien...Non?

Et ceux qui prennent pas de risque, y sont un risque ; c'est quand même fort...